Al-Hoceima : Les projets agricoles s’activent

Al-Hoceima : Les projets agricoles s’activent

3.700 ha de terres agricoles creusés, 102 km de Seguias réalisés et 104 km de routes rurales construites….

Bonne dynamique agricole dans la province d’Al-Hoceima. Les chantiers ouverts, aussi bien dans le cadre du programme «Al-Hoceima Manarat Al Moutawassit» que dans le cadre du Plan Maroc Vert, vont bon train. Le constat sur le terrain démontre l’adhésion de l’ensemble des agriculteurs de la province à ces projets structurants. Cet engagement a été clairement ressenti lors de la dernière visite de Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, à Al-Hoceima. Le ministre s’est enquis de l’état d’avancement des projets initiés dans la province.

Une occasion d’identifier également les besoins des agriculteurs en vue d’améliorer leurs conditions de travail. Le bilan dressé est bon. De multiples projets sont d’ores et déjà sur les rails. Le ministre de tutelle énumère, dans ce sens, la réalisation de 102 kilomètres de Seguias et la construction de 104 kilomètres de routes rurales conformément aux dispositions du programme «Al-Hoceima Manarat Al Moutawassit».
Aziz Akhannouch a par ailleurs rappelé le potentiel dont jouit la province en matière d’arbres fruitiers. Les périmètres de plantation d’arbres d’amandiers, de figuiers et d’oliviers sont en effet en constante expansion. Parmi les réalisations figure également le creusement de 3.700 hectares de terres agricoles. Ces parcelles seront plantées au plus tard fin décembre avec des arbres fruitiers. Cet élan sera accompagné par la mise en place des usines de transformation pour assurer la valorisation des produits agricoles locaux. Tous ces projets auront un important impact socio-économique sur la population rurale de la province ainsi que sur l’ensemble de la région Tanger-Tétouan-Al-Hoceima. La visite effectuée par Aziz Akhannouch et à laquelle ont pris part de nombreux professionnels du secteur à leur tête Mohamed Alami, directeur régional de l’agriculture de Tanger-Tétouan-Al-Hoceima, vient renforcer la proximité avec les agriculteurs de cette zone qui jouissent, au même titre que ceux de toutes les régions du Maroc, de l’accompagnement de l’Etat notamment l’appui accordé par le Fonds de développement agricole leur permettant d’acquérir les outils nécessaires à la modernisation de leur production.
La visite a également pour objectif de redynamiser le secteur et d’accélérer la cadence des projets menés dans ce sens. L’accent a été porté sur la plantation des arbres fruitiers, l’irrigation et le désenclavement des zones rurales. Le ministre s’est ainsi rendu sur le chantier de construction de l’usine de Lait d’Imzouren. Il a par ailleurs visité le chantier de construction de Seguia en béton sur un linéaire de 2.000 mètres dans la commune de Nekkor.
La troisième étape de la visite fut la commune Louta où les professionnels du secteur se sont enquis du périmètre de plantation d’amandier.
La visite a concerné également différents chantiers de la commune Béni Abdellah. Citons dans ce sens l’aménagement des pistes reliant Douar Ait Driss à Douar ait Said sur un linéaire de 8,5 kilomètres, Douar Farato à Douar Taliouine sur une distance de 4,5 kilomètres et Douar Okrichen à Douar Handoun sur 6 kilomètres. Le ministre s’est également entretenu avec les pêcheurs du port de Cala Iris avec lesquels il a examiné des solutions concrètes pour mettre fin aux problèmes qui entravent leurs activités. Rappelons que la région de Tanger-Tétouan-Al-Hoceima revêt une dimension de taille dans les programmes aquacoles et agricoles du Maroc.
En juillet dernier, l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA) a lancé deux appels à manifestation d’intérêt pour le développement des projets d’aquaculture dans la région précisément à Chaouen et Al-Hoceima et ce pour un montant prévisionnel de 600 millions de dirhams. La production cible annuelle est estimée, à cet effet, à près de 32.000 tonnes. De même, lors du dernier conseil d’administration de l’Agence de développement agricole (ADA), le ministre de l’agriculture a donné ses instructions pour renforcer le programme de plantations dans la province d’Al-Hoceima en prévoyant une superficie additionnelle de 10.000 hectares sur les quatre années à venir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *