«Al-Hoceima, Manarat Al Moutawassit» : Les objectifs agricoles très en avance

«Al-Hoceima, Manarat Al Moutawassit» :  Les objectifs agricoles très en avance

Une bonne dynamique s’opère dans la province

Un montant de 655 millions de dirhams a été investi depuis 2009 à ce jour dans la province d’Al Hoceima. Cette enveloppe couvre les 22 projets lancés dans la région dans le cadre du pilier II du Plan Maroc Vert. C’est ce qu’a souligné Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, lors d’une visite effectuée, mercredi 1er novembre à la province.  Une occasion de s’enquérir à la fois des projets lancés dans le cadre du Plan Maroc Vert et de ceux inscrits dans le cadre du plan «Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit». S’agissant de la stratégie agricole du Maroc, M. Akhannouch a indiqué que 4 projets pour la filière animale ont été lancés dans la province portant sur une enveloppe financière de 57 millions de dirhams.  En ce qui concerne les plantations, la région s’approche des objectifs fixés dans le cadre du Plan Maroc Vert. Sur une superficie de 18.000 hectares prévue à 2020, 16.500 hectares sont d’ores et déjà plantés.

En termes d’irrigation, une enveloppe financière de 36 millions de dirhams a été engagée portant sur des projets hydroagricoles couvrant 1.500 hectares et des projets de réhabilitation des seguias sur 75 kilomètres.

Quant aux projets inscrits dans le cadre d’«Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit», Aziz Akhannouch a dressé un bilan d’étape satisfaisant. Ainsi,  2.170 hectares d’arbres fruitiers ont été plantés entre 2015 et 2016. De même, les taux de réalisation des travaux de préparation des sols ont atteint en 2017 les 90%. Des trous ont été creusés dans ce sens pour accueillir les plantes au moment venu, en l’occurrence au mois de décembre. Il s’agit d’une superficie qui s’étend sur 3.724 hectares.

«Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit» connaîtra en 2018 la plantation des 2.806 hectares restants sur les 8.700 hectares programmés dans ce plan permettant ainsi d’atteindre les objectifs tracés une année avant la fin du délai. Le ministre a dans ce sens rappelé que ce plan comprend des projets très importants visant à désenclaver les zones de production et à créer des voies d’eau d’irrigation. La cadence des travaux relatifs au développement des voies d’eau d’irrigation est en constante progression. Dans les deux mois à venir sera achevée la construction de 36,7 kilomètres de canaux d’irrigation dans la province. De même, les travaux d’initialisation de 111 kilomètres prendront fin en 2018, soit un an en avance sur les délais. Il en est de même pour les travaux d’initialisation relatifs à la création de routes rurales. Ils arriveront à terme d’ici 2018, soit 5 mois avant la fin des délais arrêtés. Pour un montant de 144 millions de dirhams, 100 kilomètres de routes rurales seront ainsi créés en vue de désenclaver les zones rurales et faciliter la valorisation et la commercialisation des produits agricoles. De même, le département des eaux et forêts a été sollicité pour la mobilisation de foncier du domaine forestier pour plusieurs projets, et ce depuis le lancement de la mise en œuvre du Plan «Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit». Ce département a satisfait la totalité des demandes qui lui ont été soumises, soit un total de 30 projets.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *