Al Hoceima : Sensibilisation sur les analyses du sol et la fertilisation de l’amandier

Al Hoceima : Sensibilisation sur les analyses du sol et la fertilisation de l’amandier

«Ce laboratoire constitue un appui technique aux agriculteurs de la région ainsi que pour l’élaboration des programmes de recherche sur les sols et la fertilisation au niveau de la province».

La reconversion de la sole céréalière en amandier est à l’origine d’un certain nombre de changements notamment sur le plan des revenus et création des postes d’emploi stables au niveau de la zone du projet et par conséquent contribuer à l’amélioration des conditions sociales et la qualité de vie de la population. C’est dans ce contexte que vient de se dérouler les travaux d’une journée de sensibilisation sur les analyses du sol et la fertilisation de l’amandier dans l’Unité de recherche et de développement d’Imzouren (aux environs d’Al Hoceima) relevant du Centre régional de la recherche agronomique (CRRA) de Tanger. Une quarantaine d’agriculteurs ainsi que des représentants de l’Office national du conseil agricole (ONCA) et la Direction régionale de l’agriculture (DRA) ont profité de cette manifestation qui visait d’accompagner le Plan agricole régional (PAR).

L’animation des activités de cette journée a été assurée par des chercheurs de l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) en vue de mieux informer et sensibiliser les bénéficiaires sur le sujet et formuler des recommandations de fertilisation optimales pour les différentes cultures. Une visite a été organisée à cette occasion au profit des participants au laboratoire d’analyses du sol, leur permettant de connaître les différentes étapes pour le traitement des échantillons proposés lors de cet événement. «Ce laboratoire constitue un appui technique aux agriculteurs de la région ainsi que pour l’élaboration des programmes de recherche sur les sols et la fertilisation au niveau de la province», a souligné Dr Hajjaj Badr, responsable de l’animation de cette manifestation et chef du service recherche et développement au CRRA de Tanger.

Les responsables de cette journée ont tenu à rappeler que dans le cadre des projets du Plan Maroc Vert et compte tenu de l’importance de cette culture à haute valeur ajoutée, un programme de reconversion des cultures céréalières en amandier est réalisé vu la nature du climat et le caractère montagneux de la zone rifaine où les sols sont en pente (de 15- 50%), très vulnérables à l’érosion qu’il importe de préserver par un système cultural approprié visant une production agricole durable et la préservation des ressources naturelles (eau et sol). Créé au début des années 60, le CRRA de Tanger est la structure représentant l’Inra.

Sa zone d’activité s’étend du nord-ouest atlantique à Al Hoceima. Ce centre a pour mission de participer au développement agricole de la région et de mener des actions de recherche dans l’élevage, la préservation de l’environnement et des ressources naturelles et le développement des filières agricoles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *