Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb : Plus de 2.000 agriculteurs accompagnés

Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb : Plus de 2.000 agriculteurs accompagnés

Fin de la 2ème étape dédiée aux cultures maraîchères

Pour accompagner les agriculteurs, le Groupe OCP ne lésine pas sur les moyens. En témoigne le dispositif itinérant Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb mis en place par le groupe et qui achève sa deuxième étape dédiée aux cultures maraîchères dans la localité de Guemassa à 50 km de Marrakech. En termes de chiffres, plus de 2.000 agriculteurs ont donc été accompagnés dans le cadre de cette 2e phase et près de 2.000 analyses des sols ont été effectuées dans ce cadre. Plus encore, 200 sessions de formation ont été assurées entre autres par les 35 agronomes mobilisés pour cette opération. Globalement, plus de 40 localités ont été touchées dans plusieurs provinces comme El Hajeb, Larache, Kénitra, Benslimane et Marrakech bénéficiant ainsi de l’installation de 300 plates-formes de démonstration. Dans cette lignée, Rafik Hassan, ingénieur agronome au sein du Groupe OCP, explique lors d’une visite effectuée le 27 février 2019 à la localité de Guemassa que «la région est connue pour son potentiel agricole très important, les cultures maraîchères particulièrement, d’où le choix d’y mettre en place le dispositif Al Moutmir».

Et d’ajouter que pendant les 3 jours de cette étape plus de 450 agriculteurs ont été ciblés par ce dispositif itinérant. Rien que le premier jour, pas moins de 150 agriculteurs ont été accueillis sur le site. «Chaque agronome agréé dans la région dispose d’un portefeuille de 300 agriculteurs suivis d’une manière permanente par des visites journalières et une offre d’analyse du sol», explique l’expert. Dans ce sens, trois cultures phares ont été mises en avant, à savoir la pomme de terre, la tomate et l’oignon. «L’objectif étant de démontrer l’impact sur le terrain et de démultiplier l’effet sur les différents riverains à travers l’ouverture de ces platesformes aux différents acteurs de l’écosystème pour la formation et l’accompagnement», explique le Groupe précisant qu’il met à la disposition des agriculteurs des moyens scientifiques et technologiques, notamment un référentiel scientifique vulgarisé et adapté à chaque étape de l’itinéraire technique et les laboratoires itinérants qui sillonnent différentes régions pour effectuer gratuitement les analyses de sol.

Au programme, des séances d’accompagnement personnalisées par les ingénieurs agronomes OCP au profit de chaque agriculteur en vue de mieux comprendre et interpréter les résultats des analyses de leurs sols sont mises en place et des séances de démonstration de l’unité intelligente de production des engrais NPK Blend (Smart Blender) sont tenues. A titre comparatif, la première phase du dispositif, organisée en septembre et octobre 2018, a ciblé 48 localités dans 12 provinces. «Plus de 4.000 agriculteurs ont été accompagnés et 4.000 analyses de sols ont été effectuées, grâce aux laboratoires itinérants et au laboratoire de l’Université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir. 1.000 plates-formes céréales et légumineuses ont été déployées et plus de 500 formations animées au niveau des différentes provinces», rappelle le Groupe. Notons que les cultures maraîchères sont le premier secteur agricole générateur de devises et génèrent un quart des emplois de la filière. Celles-ci représentent 23% de la production agricole globale et constituent 60% des exportations agricoles du pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *