Al Omrane présente ses réalisations et perspectives: Les plans de relance donnent leurs fruits

Al Omrane présente ses réalisations et perspectives: Les plans de relance donnent leurs fruits

«Les plans de relance conçus avec le ministère de la tutelle pour certaines nouvelles villes commencent à donner de bons résultats». Ainsi se félicite, lundi à Rabat, le président du directoire d’Al Omrane.

Badre Kanouni, qui s’exprimait lors d’un point de presse organisé à l’issue du conseil de surveillance de ce groupe, n’a pas manqué de conduire l’exemple du plan de relance de la ville de Tamesna entre autres. Le président du directoire d’Al Omrane, qui prenait dans ce sens appui dans le constat des habitants de ces villes, a également détaillé le bilan du groupe au titre de 2016 tel que présenté lors dudit conseil de surveillance. Le tout en se projetant dans l’année en cours.

Des résultats en baisse et un chiffre d’affaires en hausse

Comme l’a précisé le président du directoire, la production du groupe enregistre -26% en 2016 par rapport à l’année précédente. De même, l’achèvement des travaux s’estime à -37% par rapport à 2015. Quant à la vente des ciments, elle se chiffre à -0,7% en comparaison avec 2015. A leur tour, les crédits immobiliers enregistrent -5% en 2016, soit un recul annuel de +2% entre trois mois et d’autres. Pour leur part, les investissements s’élèvent à 5,88 MMDH au titre de 2016. Cependant le chiffre d’affaires connaît une augmentation de 15% soit 5,33 MMDH.

Données chiffrées

Jusqu’à fin 2016, 365 projets sont lancés pour réaliser 868.490 unités moyennant un investissement e 43,86 MMDH. Les projets achevés sont de 335 dont 30 sont en cours de réalisation. Selon M. Kanouni, l’année 2016 est également marquée par le lancement de Cap 2020. Dans le cadre de cette vision, les efforts déployés commencent, à ses yeux, «à donner leurs fruits pour améliorer la performance du groupe». En 2016, le groupe lance également 56 opérations, soit 17.938 unités au moment où il achève 57 opérations, soit 20.026 unités. Ce sont, en somme, 24.675 unités qui sont livrées en 2016.

Les perspectives pour l’année en cours

En 2017, le groupe comptera, dans l’ensemble, 70 opérations à son actif, soit 22.000 unités. En termes d’investissement, ceux-ci s’établiront à 5,7 MMDH. Quant au chiffre d’affaires, il sera de 5,35 MMDH. «Le groupe maintiendra le même niveau d’investissement avec une augmentation du chiffre d’affaires», enchaîne M. Kanouni. Quant aux bidonvilles, ce sont 9,147 unités qui seront traitées. L’objectif ultime étant d’atteindre 85 villes sans bidonvilles au profit de 270.000 ménages pour un investissement de 20 MMDH dont 7,5 MMDH débloqués par l’Etat.

De plus, les travaux démarreront en 2017 dans 4.760 unités contre 8.907 achevées dans la même année. «Pour l’heure, 57 villes sont déclarées sans bidonvilles. Il est prévu que le ministère de tutelle déclare 6 villes sans bidonville», précise le président du groupe Al Omrane qui cite El Ksar El Kébir, Ain Atiq et Elbrouj entre autres. Concernant l’habitat social à 140.000 DH, le groupe lance en cette année 2628 unités en se penchant sur l’achèvement de 3.463.

A propos de cet habitat, M. Kanouni reconnaît que celui-ci n’attire pas énormément les habitants des bidonvilles. Ceux-ci préfèrent, selon lui, l’autoconstruction. «La volonté de l’Etat est de créer un produit adapté et moins cher», estime-t-il dans ce sens. Quant à l’habitat social de 250.000 DH, le groupe prévoit de lancer 6.071 unités pour achever 5.678. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *