Alain Pilloux à la rencontre des autorités et milieux d’affaires marocains

Alain Pilloux à la rencontre des autorités et milieux d’affaires marocains

Dans l’optique d’approfondir la coopération entre le Maroc et la BERD

Alain Pilloux, vice-président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, en charge des opérations bancaires, a entamé lundi 25 février sa visite au Maroc. Il s’agit d’une escale de trois jours durant laquelle le responsable rencontrera les représentants du gouvernement et d’entreprises. «Cette visite démontre notre soutien persistant à l’économie marocaine, par un dialogue continuel avec les autorités, par des investissements dans des projets publics, le secteur privé et la finance, et par la prestation de conseils aux petites entreprises», confirme Alain Pilloux. En effet, cette visite confirme la volonté de la banque européenne de développer et de stimuler le potentiel économique du Maroc par des projets d’investissement et un engagement sur les politiques à mettre en œuvre. Le but étant de rester à long terme un partenaire fondamental des parties prenantes publiques et privées du pays et de contribuer à une croissance durable et inclusive.

Une croissance, qui selon le représentant de la BERD, permettrait de promouvoir la création d’emplois, une économie verte et une meilleure intégration régionale. «Je me réjouis à l’idée de discuter des moyens d’instaurer une coopération plus étroite et efficace», ajoute-t-il. Les échanges qu’aura Alain Pilloux avec les parties prenantes marocaines connaîtront la participation de Marie-Alexandra Veilleux-Laborie, directrice de la BERD pour le Maroc.

Sur l’agenda du vice-président de la BERD, en charge des opérations bancaires figurent des entretiens avec des responsables gouvernementaux, en l’occurrence Mohamed Benchaaboun, ministre de l’économie et des finances et gouverneur de la BERD ainsi que Aziz Rabbah, ministre de l’énergie, des mines et du développement durable. De même, des rencontres suivront avec des acteurs privés, notamment des dirigeants d’entreprises et décisionnaires. Notons que le Maroc est l’un des membres fondateurs de la BERD. Le Royaume est devenu un pays d’opération de la banque en 2012.

Depuis cette date, la BERD a investi au Maroc plus de 1,7 milliard d’euros répartis sur 50 projets au niveau national. La BERD accompagne de près le développement sectoriel du Maroc en appuyant financièrement la PME marocaine. La banque a accordé, il y a quelques jours, un prêt de 7,5 millions d’euros à un nouveau producteur de pièces automobiles. Un projet qui soutient également les efforts du gouvernement marocain visant à renforcer l’intégration locale du secteur automobile pour la porter à 60% d’ici à 2020.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *