Alcatel réduit à nouveau ses effectifs en Europe

Alcatel vient de dévoiler son ènième plan de cession d’actifs autour de deux de ses activités traditionnelles (services et produits aux entreprises), qui ont bien du mal à trouver place dans la stratégie du groupe, « la compagnie sans usine » (ou presque), popularisée l’an dernier par son P-DG Serge Tchuruk.
Cette fois, les «heureux» élus sont les 6500employés de 17filiales européennes des divisions Alcatel Réseaux d’Entreprise (ARE) et Alcatel Business Systems (ABS). Un bon tiers de ces effectifs est encore installé en France, notamment l’usine ABS de Brest (1200 employés). ARE est dédié au conseil aux entreprises (intégration de solutions, infogéance…), et ABS fournit des équipements télécoms divers comme les autocommutateurs, mais chapeaute également la fabrication de téléphones GSM, secteur qui a déjà fait l’objet d’une cession à part. Selon le communiqué d’Alcatel, c’est un fonds d’investissement américain, Platinium Equity Holdings, qui a remporté le morceau. Platinium a déjà fait ses emplettes dans ce secteur, en rachetant une filiale de Motorola (Vanguard) ainsi que le pôle services du japonais Fujitsu. Platinium exploite ses compétences aux États-Unis au sein de sa filiale Nextira One. «Les activités de distribution aux entreprises d’Alcatel fournissent, en Europe, des services similaires à ceux délivrés en Amérique du Nord par Nextira One», précise Alcatel. «Les deux entités réunies devraient représenter un chiffre d’affaires d’environ 2,8milliards d’euros en 2002 avec un portefeuille de 500.000 clients». Aucun montant d’acquisition n’a été avancé. «L’accord, qui devrait être finalisé d’ici fin février 2002, doit être soumis à la consultation des instances représentatives du personnel et à l’approbation des autorités réglementaires», poursuit la société.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *