Allégement de 3,5 MMDH du déficit commercial à fin février

Allégement de 3,5 MMDH du déficit commercial à fin février

Compte tenu de la hausse des exportations et la baisse des importations

Il s’est allégé de près de 3,5 milliards de dirhams au deuxième mois de l’année. Le déficit commercial a affiché un léger allégement à fin février s’établissant à 29,38 milliards de dirhams contre 32,86 milliards de dirhams à la même période de l’année passée. Une résorption qui résulte d’une bonne performance des ventes à l’export. Les exportations se sont en effet inscrites en amélioration au moment où les importations ont accusé un repli par rapport à ce qui a été réalisé à la même période de l’année précédente. Selon les derniers indicateurs établis par l’Office des changes, les exportations marocaines se sont hissées à 46,87 milliards de dirhams, en amélioration de 3,5%, soit

1,57 milliard de dirhams gagnés en une année. Une performance qui découle de la bonne dynamique des ventes de la majorité des secteurs. Citons à cet effet les phosphates et dérivés dont les exportations ont culminé de 13,7%. Il en est de même pour l’agriculture et agroalimentaire dont les ventes à l’export ont grimpé de 2,7% à fin février. Le secteur de l’automobile a réalisé des ventes de l’ordre de 12,9 milliards de dirhams, en amélioration de 1,9%.

Les exportations électroniques se sont améliorées durant la même période de 4,9%, suivies de l’aéronautique (4,4%) au moment où celles du textile et cuir ont évolué de 1,5%. Seules l’industrie pharmaceutique et les autres extractions minières ont affiché une baisse de leurs exportations accusant respectivement d’un repli de 22 millions de dirhams et de 128 millions de dirhams. Quant aux importations, elles ont fléchi de 2,4% pour s’établir à 76,25 milliards de dirhams perdant ainsi près de 2 milliards de dirhams de leur valeur par rapport à celle atteinte à la même période de l’année précédente.

L’Office des changes attribue cette baisse au repli des achats de biens d’équipement (-2,39 milliards de dirhams), de produits énergétiques (-1,07 milliard de dirhams) tandis que les autres groupements de produits, en l’occurrence les achats en demi-produits, se sont consolidés de 859 millions de dirhams. Compte tenu de ces évolutions, le taux de couverture se consolide de 3,5 points passant ainsi de 58 à 61,5 %. Par ailleurs, l’Office des changes observe une rétraction des envois de fonds effectués par les Marocains résidant à l’étranger.

Ces flux ont régressé de 6,4% enregistrant une baisse de 6,4% par rapport à la même période de l’année passée pour atteindre les 9,94 milliards de dirhams contre 10,62 milliards de dirhams une année plus tôt. Les IDE ont également suivi le trend baissier basculant à 3,1 milliards de dirhams contre 4,35 milliards de dirhams une année auparavant reculant ainsi de 28,8%. En revanche, le flux des investissements directs marocains à l’étranger s’est nettement amélioré. On note dans ce sens une progression de l’ordre de 39,4%, soit un flux de 2,15 milliards de dirhams contre 1,54 milliard de dirhams investis à la même période de l’année passée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *