Allègement du déficit commercial

Dans sa dernière note mensuelle, l’Office des Changes indique qu’à fin juillet 2002, le déficit de la balance commerciale s’est établi à 21,27 milliards de DH, contre 27,06 milliards de DH durant la même période de l’année dernière, en baisse de 21,4%.
Pour les responsables de l’Office, cet allégement du déficit commercial s’explique par la hausse des exportations (+10,9%) et le recul des importations (-1,1%). toujours selon les chiffres communiqués par l’Office, les exportations au titre de la période allant de janvier à juillet 2002 ont atteint 50,96 milliards de DH, contre 45,96 milliards de DH durant la même période de l’année dernière. Quant aux importations, elles se sont élevées à 72,24 milliards de DH contre 73 milliards de DH en 2001. A en juger par cette évolution, l’Office des Changes conclut que le taux de couverture des importations par les exportations s’est établi à 70,6% à fin juillet 2002 au lieu de 62,9% à la même période en 2001. Selon l’Office, l’évolution à la baisse des importations est le résultat de la stabilité des importations hors pétrole qui interviennent à hauteur de 89,7% du total et du repli des acquisitions du pétrole brut (-7,6%).
L’Etablissement l’attribue également au recul des importations des produits énergétiques et des demi-produits, à la stabilité des produits alimentaires et des biens de consommation et à la hausse des produits bruts, des biens d’équipement et de l’or industriel. L’Office précise toutefois qu’à l’exception des produits énergétiques, qui ont enregistré une baisse des exportations et des produits dont la consommation s’est stabilisée, les autres groupes de produits ont vu leurs ventes à l’étranger progresser. Cette hausse concerne les produits alimentaires (+20,3%), les demi-produits (+14,7%), les produits finis d’équipement (+38,5%), les produits bruts d’origine minérale (+16,1%) et les produits bruts d’origine animale et végétale (+37,7%).
Concernant les ventes des phosphates et dérivés, les exportations ont réalisé une légère amélioration. Elles sont passées de 14,9% à fin juillet 2001 à 15,7% pour la même période de l’année 2002. D’une manière générale, les principaux produits à l’exportation se sont inscrits en progression, particulièrement les crustacés, mollusques et coquillages dont l’accroissement représente 28% de la progression globale des exportations. A l’inverse, les ventes de vêtements confectionnés et des poissons frais ont accusé des baisses et celles des engrais naturels et chimiques se sont stabilisées. Notons que pour les sept premiers mois de l’année 2002, les transactions commerciales avec l’extérieur se sont accrues de 3,5% pour une hausse du volume de 4,2%.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *