Alliances : La dette bancaire réduite de 50%

Alliances : La dette bancaire réduite  de 50%

Le Groupe immobilier renoue avec la rentabilité à fin 2016

Le Groupe a livré durant 2016 environ 4.240 unités en habitat social et intermédiaire ainsi que 610 unités en haut standing dont les projets terrasses Dar Salam à Rabat et Iken Park à Agadir.

Alliances poursuit son effort de désendettement. La dette bancaire du Groupe a reculé de moitié en 2016. Elle est passée de 3,43 milliards de dirhams début 2015 pour s’établir à 1,78 milliard de dirhams fin décembre 2016, soit une réduction de 50%. Cet allégement résulte de la signature de 7 protocoles d’accord entre Alliances et les banques. Des engagements qui ont atteint un taux d’exécution de 90%. C’est ce qu’annonce le Groupe immobilier lors de l’annonce de ses résultats annuels. L’évolution de la dette privée a atteint fin décembre 2016 la deuxième phase du programme de rachat des titres.  Elle devrait atteindre courant 2017 un total de 1,5 milliard de dirhams. Sur le plan opérationnel, le Groupe a livré durant 2016 environ 4.240 unités en habitat social et intermédiaire ainsi que 610 unités en haut standing dont les projets terrasses Dar Salam à Rabat et Iken Park à Agadir. Le carnet de commandes d’Alliances hors Afrique porte cette année sur 13.522 unités d’habitat social et intermédiaire  représentant une valeur de 6,O7 milliards de dirhams. De  ce total, l’habitat social et intermédiaire porte sur une valeur de 5,11 milliards de dirhams, soit 13.211 unités. Sur le plan financier, le chiffre d’affaires de l’entreprise a affiché un pic de 277%. il est passé de 944 millions de dirhams à 3,55 milliards de dirhams.

En commentant cette évolution, Alliances indique qu’elle s’inscrit conformément aux objectifs fixés du plan de restructuration de l’entreprise. Par segment, les projets d’habitat social et intermédiaire ont généré un chiffre d’affaires de 1,82 milliard de dirhams contre 516 millions de dirhams une année auparavant, confirmant ainsi la reprise des chantiers et l’accélération de la cadence des livraisons. Les projets haut standing ont vu leur chiffre d’affaires passer de 439 millions de dirhams en 2015 à 1,57 milliard de dirhams. Le résultat d’exploitation consolidé affiche également une bonne dynamique. Il s’est établi à 615 millions de dirhams contre une baisse de 1,20 milliard de dirhams observée fin 2015. Le Groupe a par ailleurs renoué avec la rentabilité. Son résultat net consolidé ressort à plus de 178 millions de dirhams. Le résultat net part du groupe s’est chiffré à fin 2016 à plus  de 144 millions de dirhams contre une perte de 1,82 milliard de dirhams une année auparavant. Notons que les projets d’Alliances en Afrique suivent la même cadence que celle affichée au niveau national. Au Cameroun, le Groupe mène des projets de construction de 8 centres hospitaliers régionaux, la réhabilitation de 3 centres hospitaliers universitaires ainsi que la construction de 800 logements. En Côte d’ivoire, Alliances s’apprête à livrer cet été 640 logements et 32 commerces.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *