Alliances voit l avenir en rose

Alliances voit l avenir en rose

L’avenir est prometteur. Voilà comment Alami Lazraq, président-directeur général du Groupe Alliances, voit les choses. En effet, le géant de l’immobilier ne s’est pas arrêté sur ses résultats peu porteurs du premier semestre et s’est vite remis sur pied pour redresser la barre et mener le navire à bon port. «Malgré un léger recul sur le semestre, le Groupe Alliances est confiant dans ses perspectives d’avenir, des perspectives prometteuses, portées par un chiffre d’affaires sécurisé Groupe de 12 milliards de dirhams qui sera réalisé dans les trois prochaines années», a expliqué M. Alami Lazraq, lors de la conférence de présentation des résultats financiers du groupe au premier semestre 2013, tenue jeudi 10 octobre à Casablanca. Et de poursuivre : «L’importance et la qualité de la réserve foncière du Groupe permettent de sécuriser le chiffre d’affaires et les résultats prévisionnels sur une période de 8 à 10 ans».

Ainsi, évoluant dans une conjoncture difficile pour le secteur immobilier, le Groupe clôture, tout de même, le premier semestre 2013 avec un chiffre d’affaires de 1,803 milliard de dirhams et un résultat net de 246 millions de dirhams. Les fonds propres du Groupe au 30 juin 2013 s’établissent à près de 6 milliards de dirhams compte tenu de la distribution de 242 millions de dirhams de dividendes.

Plus en détails, le pôle Habitat social et intermédiaire d’Alliances affiche au 30 juin 2013 un chiffre d’affaires de plus de 920 millions de dirhams. Aussi, plus de 10.000 unités sociales et intermédiaires ont été vendues pour un chiffre d’affaires sécurisé dépassant les 4 milliards de dirhams. A noter que ces ventes n’ont pas encore été déstockées et ne figurent donc pas dans le chiffre d’affaires.

Pour sa part, le pôle Résidentiel Golfique et tertiaire, véritable vitrine des projets du Groupe et relai de croissance dès le 2ème semestre 2013, affiche un chiffre d’affaires sécurisé de plus de 3,6 milliards de dirhams. À ce titre, anticipant les opportunités de développant et les besoins de la clientèle nationale, Alliances a diversifié son offre résidentielle en lançant la commercialisation de projets haut standing dans les principales villes du Royaume (Casablanca, Rabat, Agadir). «Ces projets résidentiels connaissent un réel succès commercial. Certaines tranches des projets de Casablanca (Les Allées Marines, Yacoub El Mansour) seront livrées dès 2013 et les projets de Rabat (Terrasses Dar Essalam, Clos des Pins) dès 2015», a annoncé M. Alami lazraq.

De même, la première tranche de Sindibad (partenariat avec Somed à 50%), projet d’envergure pour le Groupe et pour la ville de Casablanca, affiche un chiffre d’affaires sécurisé de 1,3 milliard de dirhams. Les travaux du parc Sindibad by Walibi ont démarré pour une ouverture prévisionnelle fin 2014. Dans le même sillage, le Groupe continue à développer ses resorts golfiques. À ce sujet, le projet Taghazout dans lequel Alliances détient une participation de 20% affiche un chiffre d’affaires sécurisé de 1,1 milliard de dirhams.

Autre vecteur important de croissance pour le Groupe, le pôle Prestation de services, un pôle en cours de développement de 8 hôtels représentant un investissement de près de 2,8 milliards de dirhams et 3.050 lits. De son côté, le pôle Construction confirme sa dynamique de croissance à travers les nouveaux chantiers d’envergure en cours de réalisation par les sociétés du pôle. En effet, avec un carnet de commandes de 3 milliards de dirhams qui sera réalisé sur les 2 prochaines années, réparti entre les 4 filiales EMT, EMT Bâtiment, EMT Routes et EMT Levage, le pôle construction est promis à de belles perspectives.

Pour conclure, M. Alami Lazraq a souligné que «l’avenir pour Alliances s’inscrit sous le signe de la croissance, conforté par l’importance et la qualité de sa réserve foncière, l’envergure de ses projets en cours de développement principalement sur l’axe Casablanca-Rabat et par la confiance sans cesse renouvelée du marché financier et des actionnaires du Groupe. Une confiance dont témoigne le succès de l’opération d’augmentation de capital, par conversion d’une partie des dividendes, à un prix d’émission de 500 dirhams/action, à laquelle l’actionnaire de référence et les principaux institutionnels ont souscrit».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *