Altadis : Les marocains aiment les blondes

Altadis : Les marocains aiment les blondes

Les cigarettes sont un produit qui marche très bien dans notre pays. Les Marocains font apparemment fi de tous les risques de cancers que peu provoquer le tabac. La preuve en est les résultats très performants des cigarettiers sur le marché national.
L’Hispano-français Altadis en est un. Mercredi dernier, cette firme a rendu public les principales performances de toutes ses filiales internationales. Des résultats contenus dans un rapport remis par le groupe Altadis à la Commission nationale espagnole du marché des valeurs (CNMV). Pour le Maroc, le chiffre d’affaires de cette entreprise qui a acquis la Régie des Tabacs dans le cadre d’une belle opération de privatisation, a augmenté de 17,3 %, à 105 millions d’euros (plus de 1,1 milliard de DH) au cours des neuf premiers mois de l’année en cours. Un accroissement qui consolide les parts de marché d’Altadis au Maroc, notamment sur le segment des cigarettes blondes, sur lequel le groupe hispano-français contrôle près de 83% des parts. Cette hausse du chiffre d’affaires, boostée par un accroissement des recettes, peut s’expliquer par de nombreuses raisons.
Elles ont pour la plupart, et selon les explications fournies par Altadis, trait aux hausses du prix du paquet de cigarettes. La dernière en date de l’ordre de 6% est intervenue, rappelons-le, en août 2005. Le même document précise que vu cette dynamique que connaît actuellement le marché marocain du tabac, de nouvelles marques ne manqueront pas d’y être introduites.
Le cigarettier en étudie d’ailleurs les détails. Les résultats d’Altadis au Maroc, en plus de ceux enregistrés par d’autres acquisitions étrangères du groupe, en Russie notamment dont les résultats on été très reluisants, ont considérablement dopé les performances globales du groupe. Ainsi, au 30 septembre, l’excédent brut d’exploitation (EBE) d’Altadis a crû de 10,1% pour atteindre 908,9 millions d’euros.
Pour ce qui est de son chiffre d’affaires économique, il a augmenté de 15,7% à 3.040 millions euros, alors que le chiffres attendus par les différentes prévisions était de l’ordre de 3.002 millions). Ce qui fait un taux d’accroissement des ventes globales de ce groupe présent dans 13 pays à travers le monde, de 15,7 %. Cependant, son bénéfice net global a accusé une baisse de 3,7 % à 423 millions d’euros pendant la même période. Et c’est le troisième trimestre de l’activité d’Altadis qui a été le plus fructueux. Entre juillet et septembre, le fabricant des cigarettes Gauloises, Gitanes et Ducados et de cigares Montecristo, Cohiba a réalisé un chiffre d’affaires atteignant les 353,1 millions euros. Lors de la même période de l’année dernière, le chiffre réalisé était de l’ordre de 312,5 millions.
Pour ce qui est des ventes réalisées par le groupe européen, grand concurrent de l’Américain Philip Morris, elles s’inscrivent à 1.093,5 millions euros contre 918,6 millions l’année dernière. Pour ce qui est des prévisions pour le restant de l’année ainsi que pour l’année 2006, elles sont tout aussi optimistes. Pour les mois qui viennent, la consommation de cigarettes ne fera qu’augmenter pour le plus grand plaisir du groupe hispano-marocain Altadis qui prévoit de récolter des bénéfices atteignant les 90 millions d’euros. Dix d’entre eux seront enregistrés au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *