Altadis modernise sa chaîne de distribution

Altadis modernise sa chaîne de distribution

Les 27 points de vente d’Altadis Maroc ne vendront plus que du tabac. L’entreprise entend investir 140 millions de dirhams d’ici  2008 pour améliorer ses structures de vente. Ainsi, les points de vente seront transformés en magasins de type Cash & Carry. Dotés d’une superficie variant de 1000 à 19 000 mètres carrés, ces nouveaux centres permettront à Altadis d’améliorer sa qualité de service et d’accroître ses revenus issus des activités hors tabac.
Selon l’analyse de BMCE Capital, ces revenus hors tabac concerneront tous les produits sauf le frais et le lourd.
La filiale marocaine du Groupe Altadis pourra commercialiser divers produits tels que les cartes Jawal, procédé facilité avec le partenariat conclu avec Maroc Telecom, les timbres postes… Les produits agroalimentaires auront aussi leur place dans les rayons des points de vente d’Altadis. A l’instar du modèle européen, note BMCE Capital, ces centres de distribution visent ainsi à faciliter les approvisionnements des commerçants et débitants de tabac. Le premier magasin du genre sera inauguré en 2007, dans la ville de Settat.
Le cigaretier espère dégager un chiffre d’affaires hors tabac de l’ordre de 2,52 milliards de dirhams en 2009. De quoi dynamiser ses activités. Durant l’exercice 2005, Altadis a connu une croissance de  son chiffre d’affaires de 17,25%. A 139 millions d’euros. cette évolution du chiffre d’affaires a bénéficié de hausses régulières du prix de cigarettes. 
A rappeler que  le groupe  Altadis est devenu l’unique propriétaire de la Régie des Tabacs après avoir acquis les 20% du capital encore aux mains de l’Etat marocain. En 2003, le groupe Altadis avait procédé à l’acquisition de 80 % de la Régie des Tabacs pour un montant de 14,08 milliards de DH. 
Une mise qui s’ avère rentable au vu de la progression du marché marocain de tabac.
En 2005, Altadis a commercialisé près de 13,38 milliards de cigarettes dont 7,1 milliards de blondes marocaines.Les marques locales bénéficient d’une forte notoriété auprès des consommateurs. Leur succès est confirmé par les positions-clés qu’elles détiennent sur le marché national : 81,59% en volume .
Les ventes des cigarettes blondes locales, au titre de 2005, ont atteint 7,1 milliards d’unités, avec une forte présence du produit Marquise dont les ventes ont augmenté de 7,2% par rapport à 2004.
Les ventes des cigarettes blondes d’Altadis ont bondi d’environ 228%, passant de 243,8 millions de cigarettes à 802 millions. Les ventes des cigarettes d’autres fabricants importées ont accusé un repli de 12,1%.
Quant aux cigarettes brunes, elles  ont vu leurs ventes chuter de 20,19% par rapport à 2004, confirmant ainsi la tendance baissière qui caractérise désormais leur consommation depuis des années à la faveur du déplacement de la consommation des tabacs bruns vers les blonds. Leur part de marché a ainsi régressé pour atteindre 28,2% contre 34,4% l’exercice précédent.
Moins important quantitativement, le marché des cigares et des cigarillos a bondi de 35,91% en 2005.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *