Amandier, dattier, pommier, rosier, figuier… les filières en marche à Ouarzazate

Amandier, dattier, pommier, rosier, figuier… les filières en marche à Ouarzazate

Des projets agricoles sur les rails dans la province 

Aziz Akhannouch a donné lundi 14 août le coup d’envoi de plusieurs chantiers dans la zone d’action de l’Office régional de mise en valeur agricole de Ouarzazate.

La dynamique agricole bat son plein à Ouarzazate. La province se dote de projets structurants lui permettant d’asseoir son positionnement en tant que zone agricole féconde. Pas plus tard qu’hier, lundi 14 août, Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a donné le coup d’envoi de plusieurs chantiers dans la zone d’action de l’Office régional de mise en valeur agricole de Ouarzazate (ORMVAO). Au niveau de Tinghir, le ministre a procédé au lancement du projet de développement de l’amandier à Ikniouen. Inscrit dans le cadre du Plan Maroc Vert, ce projet dont la réalisation se poursuit jusqu’à 2020 porte sur une enveloppe globale de 43,5 millions de dirhams. Il profitera donc à 2.187 agriculteurs et garantira 193.167 journées de travail. Étendu sur une superficie de 80 hectares, ce projet porte sur la réhabilitation des réseaux d’irrigation sur une distance de 15 kilomètres.

Le projet vise également la protection de 2,1 kilomètres de terres agricoles, le forage et l’équipement de 15 puits en énergie solaire ainsi que la réalisation de 4 unités de valorisation de l’amandier. Le projet a également pour finalité de planter 500 hectares d’amandier ainsi que l’organisation et l’accompagnement des producteurs. A terme, ce projet de développement contribuera à l’amélioration de la productivité passant d’un volume de 160 tonnes à 2.320 tonnes. Outre l’amandier, l’étape de Tinghir fut une occasion pour mettre le point sur les réalisations atteintes dans le cadre programme de restructuration et de densification des palmeraies. Le projet de développement de la filière des dattes connaît un taux d’avancement de 85%. Les réalisations portent sur la réhabilitation de 315,5 kilomètres d’irrigation, la création de 44 structures hydro-agricoles, la distribution de 642.000 semis, et la purification de 393.000 nids de palme, la création de 14 unités de valorisation et de stockage d’une capacité de 2.100 tonnes. A terme, le projet, dont le coût global s’élève à 777 millions de dirhams, a pour finalité la densification des palmiers sur une superficie de 17.100 hectares et la valorisation de production pour atteindre les 59,1 tonnes contre 47,6 tonnes auparavant.
A M’semrir, le ministre de l’agriculture a visité le chantier des travaux de l’unité de valorisation du pommier dont la réalisation nécessite une enveloppe de 11,83 millions de dirhams. Une présentation du programme du développement rural des communes de M’semrir, Tlmi et Ighil Noumgoune a été au programme de la visite de Aziz Akhannouch dans la province de Ouarzazate.

Ce projet, inscrit dans le cadre du Fonds de développement rural et des zones montagneuses, a vu ses travaux avancer de 52%. Pour une enveloppe de 85 millions de dirhams, ce projet porte sur l’amélioration du réseau d’irrigation, la sauvegarde de terres agricoles, l’amélioration de la production agricole, la création d’emploi, et la facilitation de la mise sur le marché des produits agricoles. Le taux d’avancement de ce projet a atteint les 52%. A Kelaa Mgouna, le ministre a lancé le projet de développement du figuier à Dadès et M’Goun.

Il s’est par ailleurs rendu au chantier de la maison de la rose dont les travaux sont accomplis à hauteur de 82%. En effet, tout un programme est déployé dans cette zone en vue de développer le rosier. Ce programme s’étend sur une superficie de 1.200 hectares ciblant ainsi 6.000 agriculteurs. Les réalisations concernent à ce jour la réhabilitation de la culture des roses sur une superficie de 800 hectares et la création de 7 unités de valorisation. Ce programme contribuerait à l’amélioration des revenus des agriculteurs les faisant passer de 3.973 dirhams à 10.220 dirhams.

De même, la valeur ajoutée devrait atteindre les 68 millions de dirhams contre 28 millions de dirhams auparavant. Rappelons qu’au programme de la visite de Aziz Akhannouch à Ouarzazate, qui s’achève ce mardi 15 août, figure également la présentation du programme de développement des parcours dans la zone d’action de l’ORMVAO ainsi que du projet du développement rural des montagnes de l’Atlas.

Evolution des superficies équipées par le système d’irrigation goutte-à-goutte

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *