Amélioration de l’activité

Contrairement aux entreprises minières et énergétiques, les industries de transformation ont tiré leur épingle du jeu pour le premier trimestre 2002. Du moins, si l’on se réfère à la dernière enquête de la Direction de la Statistique. Selon ce département, relevant du ministère de la Prévision économique et du Plan, la production de ce secteur a réalisé une amélioration de l’ordre de 3% au titre du 1er trimestre 2002 par rapport au 4ème trimestre 2001.
Cette tendance à la hausse pourrait être consolidée au cours du 2ème trimestre 2002. Les branches industrielles ayant réalisé une performance durant le 1er trimestre 2002 sont entre autres, la chocolatrie et confiserie, les fruits et légumes, les boissons, la fabrication de chaussures, la métallurgie de base, le matériel médical, la fabrication de carton, l’industrie du verre, les pneumatiques et la fabrication de pâte à papier.
Quant aux activités industrielles qui ont accusé un repli de l’activité, on peut citer la branche du sucre, le tabac, les produits textile et bonnetrie, le ciment, la tannerie et les produits à base de la chimie organique et minérale. En ce qui concerne l’activité des entreprises minières, la Direction de la Statistique relève que celle-ci a régressé au titre du 1er trimestre 2002. Il s’agit selon toujours la même source, d’une légère diminution de 1% par rapport au 4ème trimestre de l’année précédente. Ce repli de l’activité s’explique par plusieurs facteurs liées essentiellement à certains minerais, souligne-t-on auprès de la Direction de la Statistique. Pour le deuxième trimestre 2002, ce département prévoit une hausse de la production minière de l’ordre de 3%.
Pour sa part, la production énergétique a accusé une baisse significative de 13% durant le 1er trimestre 2002. Cette forte régression a été constatée principalement au niveau de l’activité du raffinage de pétrole (-19%), de l’énergie électrique (-1%). Côté prévision, les entreprises opérant dans ce secteur tablent sur une hausse de la production du secteur de 14% pour le 2ème trimestre 2002.
La tendance à la baisse relevée au niveau des activités minière et énergétique a été également constatée dans le secteur des BTP. A ce propos, la Direction de la Statistique souligne cette régression est imputable uniquement au bâtiment notamment aux activités de construction de gros oeuvre. Les entrepreneurs des BTP prévoient une très légère tendance à la baisse de leur activité pour le 2ème trimestre 2002.
Au-delà de l’évolution de l’activité par secteur, la Direction de la Statistique dresse le bilan concernant le niveau de l’utilisation de la capacité de production par branche. Selon ce département, au titre du 1er trimestre 2002, la marge de la capacité de production non-utilisée était de 19% pour les mines, 15% pour l’énergie et 21% pour les industries de transformation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *