Amib : 9 grands projets identifiés pour près de 1 milliard de dirhams

Amib : 9 grands projets identifiés pour près de 1 milliard de dirhams

L’association concrétise ses engagements dans le cadre du contrat de performance

Les engagements des industriels du béton dans le cadre du contrat de performance signé avec l’Etat ne tarderont pas à voir le jour. L’Association marocaine de l’industrie du béton (Amib) a posé le cadre de travail approprié pour respecter les délais des objectifs fixés dans le cadre de ce partenariat public-privé. «Il est utile de souligner que le cadre réglementaire et politique est propice au renforcement de la dynamique de la préfabrication du béton au Maroc. A notre niveau nous nous sommes engagés à atteindre des investissements de l’ordre de 2 milliards de dirhams et une valeur ajoutée de l’ordre de 400 millions de dirhams. En termes d’employabilité, nous créerons 2.700 emplois directs à l’horizon 2020», explique dans un bref entretien Mehdi Maachi-Haddou, président de l’Amib.

Les objectifs fixés par l’Association semblent être réalisables. Concrètement, l’association a dans son portefeuille des projets avoisinant le 1 milliard de dirhams. En effet, les premières concertations menées par l’Amib dans le cadre du contrat de performance ont porté sur les projets locomotives. A ce jour, 9 projets ont été identifiés dont 4 projets seront lancés en 2017, 2 projets en 2018 et 3 projets en 2019. «Ces projets totalisent un investissement de 980 millions de dirhams. Ils contribueront à créer respectivement 1.000, 440, 218 et 1.280 emplois une fois en marche. Ces projets concernent les grands pré-fabricants de béton, situés dans les grands axes géographiques», apprend-on du président de l’Amib. Dans l’attente d’identifier les projets pionniers, les membres de l’AMIB se penchent à résoudre une problématique majeure de leur activité : celle de peupler les régions marocaines d’unités de préfabrication.

Selon Mehdi Maachi-Haddou, les unités moyennes sont économiquement plus adaptées à ce marché naissant. Pour atteindre cet objectif, l’Amib sera appuyée par Maroc PME en vue de mettre en place les investissements des petits et moyens pré-fabricants. Ces derniers bénéficieront, entre temps, de cycle de formation dispensé gratuitement par l’AMIB. Après la région de Casablanca et Rabat, les formateurs de l’Amib se dirigeront prochainement à Errachidia pour encadrer ses industriels.  En parallèle, l’Amib mise gros sur le soutien de l’Etat pour mobiliser le foncier nécessaire aux investissements prévus. «L’Etat s’est engagé à nous soutenir dans nos investissements et ce on nous accordant une subvention et nous fournir le foncier à la location essentiellement en dehors des grands axes», relève-t-on du président de l’Amib.

La mobilisation du foncier viendra lever un grand obstacle pour l’industriel du béton. Ces usines sont, en effet, très consommatrices du foncier. Les frais du foncier peuvent même atteindre jusqu’à 60% de la totalité de l’investissement du préfabricant. L’innovation est également un défi à relever pour les industriels du béton. L’Amib ambitionne de pousser les grands producteurs vers l’innovation. L’objectif étant de fabriquer de nouveaux produits à forte valeur ajoutée. Pour ce faire, les industriels appellent à mettre en place une standardisation optimale pour pouvoir industrialiser des produits innovants.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *