Amine Benkirane : «Le marché est grand et il y a de la place pour tous»

Amine Benkirane : «Le marché est grand et il  y a de la place pour tous»

ALM : Les rumeurs circulent sur la future implantation de IKEA au Maroc. Comment vous y préparez-vous?
Amine Benkirane : Vous savez, le marché est grand et il y a de la place pour tous. Ce n’est pas parce que Marjane est installé que Carrefour ne va pas venir briguer des parts de marché. Après, tout dépendra du client marocain, c’est à lui que revient le choix de tel ou tel marque. Par contre KITEA a à son actif 20 ans d’évolution avec des stratégies de marché bien rodées. Je ne vois donc pas l’intérêt de changer ces stratégies pour préparer l’arrivée d’une nouvelle concurrence. Cependant, rien ne nous empêchera de réagir le moment venu, on avisera donc sur le tas. Entre-temps on continuera à évoluer et à se développer normalement en offrant les meilleurs qualité de services et prestations possibles à nos clients.

KITEA est souvent taxée d’être une version marocaine d’IKEA. Est-ce le cas?
Il s’agit de deux modèles commerciaux complètement différents. IKEA est une marque internationale qui ne change pas en fonction de son pays d’implantation. Ce qui est proposé au Mexique est proposé au Canada et au Japon. Par contre, KITEA est une marque marocaine qui propose des articles en fonction de la sensibilité et de la culture de son pays d’implantation. C’est donc là que réside la différence entre nos deux marques.

Comment se porte le Groupe K?
Très bien. Nous poursuivons notre plan d’investissement et nous évoluons correctement sur le marché marocain. Sur le marché africain nous sommes également en bonne voie et bien que la tâche n’est pas facile, elle est extrêmement passionnante. Cette implantation à Kinshasa en République Démocratique du Congo est un format KITEA géant qui va permettre au groupe de faire valoir son expérience ici et ailleurs.  

Peut-on dire qu’un magasin KITEA hors Maroc est différent d’un KITEA du Royaume?
Ce qu’il faut savoir c’est que chaque implantation s’adapte à son lieu d’accueil et ce, même à l’intérieur du Maroc. Il y a toujours une différence d’au moins 10 à 15% dans les produits exposés.
Par contre, KITEA dispose d’une seule et même base de données. Et donc un produit vu à KITEA Casablanca peut être commandé et livré sur KITEA Khouribga par exemple bien qu’il n’y soit pas exposé. Nous cherchons toujours à être plus proches de nos clients et c’est ce pourquoi on s’adapte à chaque lieu d’implantation.

Vous ne visez pas le marché européen?
Pour moi, il s’agit d’un marché saturé comparé à celui de l’Afrique. En effet, l’Afrique offre un taux d’évolution très intéressant et sera d’ici 10 à 20 ans un marché d’échange très convoité alors autant commencer à le prospecter dès maintenant. Et là, il s’agit d’un conseil personnel que j’adresse à tous les investisseurs marocains, l’avenir est dans l’Afrique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *