AMO : Les tarifs référentiels en discussion

AMO : Les tarifs référentiels en discussion

L’Agence de l’assurance maladie obligatoire donne, ce lundi 26 septembre, le coup d’envoi d’un nouveau chantier dans le cadre de l’instauration de cette procédure. C’est ainsi que les partenaires de l’assurance maladie, gestionnaires et prestataires, se mettront autour de la même table avec, comme unique ordre du jour, la mise en place d’un cadre conventionnel de travail. « Il s’agit en outre de se mettre d’accord sur un tarif national de référence pour le remboursement des prestations, et ce en application des dispositions légales et  réglementaires en matière de couverture médicale de base », explique Tazi Sadki, directeur général de l’Agence nationale de l’assurance maladie.
Et d’ajouter que la mise en place de cette convention intervient dans le cadre d’un processus qui vise de délimiter le niveau de collaboration entre les différents acteurs de l’AMO. « Cette convention cadre devra permettre de construire un partenariat de  qualité entre représentants des professionnels, organismes gestionnaires et prestataires de service, à savoir médecins et cliniques. Ce cadre conventionnel, qui devra être prêt d’ici six mois, comme le prévoit les textes réglementaires de l’assurance maladie obligatoire, présidera également à la formulation détaillée du dispositif opérationnel », a-t-il précisé.
La réunion de ce lundi se consacrera donc à définir « la manière dont l’assuré devra être traité ». Son importance réside dans le fait qu’elle est appelée à délimiter un tarif national de référence, sur la base duquel sera décidé le remboursement. « C’est cette procédure qui constituera l’ossature du régime de l’assurance maladie obligatoire vu qu’il sera adopté par les différents acteurs ».
Un tarif qui, rappelons-le, ne pourra en aucun cas être dépassé. A cet effet, les organismes gestionnaires et les conseils nationaux des ordres professionnels, sont invités à soumettre leurs propositions de tarif avant le 25 octobre. Il est à signaler que l’assurance maladie obligatoire est appelée, dans un premier temps, à couvrir tous les salariés du secteur public et privé et sera étendue prochainement et progressivement aux professions libérales.
Entrée en vigueur tout récemment, l’application de l’assurance maladie obligatoire a obligé les gestionnaires de ce régime à de nombreux changements. Les préparatifs de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), par exemple, ont trait à de nombreux volets, à savoir la création de nouvelles agences, la mobilisation du personnel qualifié ou encore le lancement d’une campagne de communication destinée au grand public.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *