AMO : trois scénarii en compétition

AMO : trois scénarii en compétition

C’est maintenant une certitude. La couverture médicale pour le secteur libéral est pour bientôt. Un projet d’extension de l’Assurance Maladie Obligatoire aux indépendants est, en effet, en cours de finalisation. Ce sont les professions libérales qui sont concernés par ce projet, notamment les avocats, les médecins, les notaires, les artisans, les commerçants et même les grands agriculteurs. Les futurs bénéficiaires sont donc multiples et c’est précisément pour cette raison que le projet tarde à aboutir. Une chose reste cependant certaine, l’Etat réservera un traitement spécial aux plus indigents.
Le Premier ministre, Driss Jettou, vient d’ailleurs de présider, mercredi à Rabat, une réunion entièrement consacrée au régime de la couverture médicale en faveur des commerçants et des artisans. Au cours de cette réunion, il a été procédé à l’examen de l’état d’avancement de ce projet ainsi qu’à l’identification des spécificités de ce régime.
Et, bonne nouvelle, le projet d’extension de la couverture médicale aux indépendants est en phase avancée. En fait, il est actuellement en stade de validation au niveau de la Primature. Plus que quelques semaines donc avant que le projet n’aboutisse.
C’est d’ailleurs maintenant au Premier ministre de trancher et de choisir parmi les trois scénariiqui lui sont proposés. Un premier scénario penche vers la création d’un nouvel établissement pour prendre en charge la couverture médicale des indépendants. Un deuxième scénario parle de confier la prise en charge de ce segment à la CNSS (Caisse nationale de sécurité sociale).
Un troisième scénario, et c’est celui-là qui intéresserait le plus le gouvernement, privéligie une autre piste : confier la couverture médicale des indépendants à une assurance privée. Il s’agit là du projet idéal pour le gouvernement. En effet, c’est le projet qui pèserait le moins sur le budget de l’Etat. Seul ombre au tableau, le gouvernement devrait résoudre la difficile équation d’arriver à une tarification supportable par les personnes concernées par cette couverture médicale.
Des consultations sont actuellement en cours avec plusieurs sociétés d’assurances de la place pour recueillir les différentes offres.
Par ailleurs, une commission ministérielle, à laquelle participe le ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle, le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale, le ministère des Affaires économiques et générales ainsi que le ministère de l’Industrie, du Commerce et de la mise à niveau de l’Économie, se penche actuellement sur l’examen de ce dossier. L’objectif est de mettre en place un produit répondant aux spécificités de cette catégorie de citoyens et tenant compte des besoins et des moyens financiers de chacun de ses segments.
La CNSS a par ailleurs été sollicitée lors de la réunion qui s’est tenue mercredi avec le Premier ministre afin d’apporter son expertise et sa technicité dans le domaine.
Elle a, entre autres, présenté les régimes de sécurité sociale qui existent dans les autres pays. L’ensemble des départements concernés a ainsi été impliqué dans ce projet ambitieux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *