Analyse du marché boursier, action BMCE bank : A conserver…

Analyse du marché boursier, action BMCE bank : A conserver…

Si vous détenez l’action BMCE bank dans votre portefeuille, les analystes de Sogécapital Bourse vous conseillent de la conserver. Dans son tout récent «Flash valeur», la filiale de Société Générale met le focus sur BMCE Bank.

Il en ressort qu’en dépit du contexte sectoriel difficile, marqué par la décélération de l’activité du secteur bancaire et la montée des risques, le Groupe BMCE Bank a poursuivi, au titre de l’exercice 2014, sa stratégie de développement et affiche des performances commerciales et financières en forte hausse.

Ainsi, à fin 2014, le groupe BMCE Bank met en exergue un produit net bancaire (PNB) consolidé de 11,497 milliards de dirhams contre 9,891 milliards de dirhams à fin 2013, soit une hausse de 16,2 %. Une progression portée par la bonne tenue de l’ensemble des composantes du PNB. Aussi, en termes de perspectives, les analystes relèvent que les principales orientations stratégiques du groupe en 2015 se résument en l’optimisation de l’efficacité opérationnelle, le déploiement du programme «convergence» qui vise l’harmonisation des pratiques à l’échelle du groupe, notamment sur le plan de la gestion des risques et la mutualisation des ressources et la poursuite du développement du réseau d’agences au Maroc et dans les pays d’implantation à fort potentiel.

De même, le Groupe BMCE Bank compte bien procéder au développement des segments d’activités à fort potentiel de la banque au Maroc, notamment la PME, la Banque à distance et la finance participative, à la poursuite de la croissance externe ciblée, notamment en Afrique Centrale et en Afrique de l’Est, et au développement des synergies avec la plate-forme européenne spécialisée en Corporate et Investment Banking pleinement tournée vers l’Afrique.

A noter que la recommandation des analystes de Sogécapital Bourse est basée sur un objectif de cours de 212 dirhams. Cet objectif de cours intègre une valorisation par la méthode ARD (Actualisation des résultats nets distribuables) reposant sur l’hypothèse d’un coût des fonds propres à 10,27 % et d’une croissance à l’infini à 2 %.           

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *