Analyse du marché boursier, Maroc Telecom : Une valeur de rendement à renforcer

Analyse du marché boursier, Maroc Telecom : Une valeur de rendement à renforcer

Selon eux, dans un marché boursier peu attractif depuis quelques années, Maroc Telecom continue de présenter un intérêt particulier pour les investisseurs. Cet état de fait se justifie par plusieurs facteurs.

Il s’agit entre autres du fait que son niveau de valorisation est historiquement plus attractif que celui du marché (avec un PE 2014 de 17,1x, contre un marché qui traite à 20,8x ses bénéfices). De même, le titre dispose d’un potentiel de croissance avéré sur quelques segments de son activité, à savoir les filiales africaines, l’ADSL où encore la DATA mobile avec la généralisation progressive de la 4G.

A ce titre, les analystes notent que Maroc Telecom s’est doté de la 4G+, 1,5 fois plus rapide que la 4G, renforçant ainsi sa position commerciale par rapport à ses concurrents. Aussi, l’opérateur est doté d’une politique généreuse de distribution des dividendes (taux de distribution normatif de 100%), offrant un des plus attractifs rendements de la place, en plus d’une forte liquidité du titre, avec un volume quotidien moyen de 14 millions de dirhams.

Aussi, l’action offre une situation bilancielle équilibrée, soutenue par une grande capacité à dégager du cash et un poids conséquent au niveau du MASI permettant à tout investisseur de ne pas trop s’éloigner de la performance de l’indice. «La conjonction de ces facteurs corrobore notre recommandation de conserver le titre dans les portefeuilles et ce, en dépit de la baisse tendancielle du marché mobile au Maroc. Une baisse qui est de nature à être résorbée dans le temps par d’autres segments en pleine croissance», précisent les analystes.

Ainsi, la montée progressive de la DATA semble conforter cette hypothèse quant à la contribution croissante de ce segment dans l’ARPU prévisionnel du Groupe, notamment avec le lancement de la 4G. Selon Upline Securities, deux principaux facteurs justifient ce scénario. D’abord, le taux de pénétration d’Internet qui est limité à 33,26% à fin juin 2015, contre un taux de pénétration mobile de 127,1% et ensuite la stimulation de l’usage de l’internet grâce à la rapidité de téléchargement offerte par la 4G. Notons également, dans le même sillage, que les prévisions de l’ANRT (dans sa note d’orientation 2014-2018) tablent sur l’augmentation du nombre d’abonnés Internet à près de 22 millions d’abonnés à horizon 2018.

De ce fait, le business plan élaboré par les analystes prévoit trois principales hypothèses. Il s’agit d’un TCAM de 5% sur la période 2015-2025, intégrant l’impact d’Atlantique Telecom, une marge d’exploitation moyenne de 39,9% et, enfin, une marge moyenne nette de 21,5%. Par ailleurs, sur la base des méthodes «DCF» et «DDM», les analystes ont abouti à un cours cible de 117 dirhams (avec un cours en Bourse de 110,5 dirhams au 2 octobre 2015), d’où leur recommandation de se renforcer sur le titre. Notons qu’au niveau de cours actuel, la société offre un rendement 2015 de 5,3% pour un PE de 18,7x.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *