Anniversaire de la RAM : Un show aérien époustouflant des pilotes de «La Marche Verte»

Anniversaire de la RAM : Un show aérien époustouflant des pilotes de «La Marche Verte»

La patrouille de haute voltige «La Marche Verte» (Forces Royales Air, FRA) a émerveillé, samedi, les Casablancais et les visiteurs de la métropole par un show à couper le souffle, à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de la compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM).

Les pilotes émérites des FRA ont mené avec maestria leurs aéronefs de type Cap232, dessinant des tableaux de toute beauté et exécutant, avec une extrême agilité, des manœuvres et acrobaties des plus audacieuses, dont le «Palmier de Marrakech», la cloche et la fameuse «boucle en miroir».

Massé sur la corniche de Ain Diab, le public subjugué a longuement clamé et applaudi la patrouille de cracks, qui a  transformé les airs en une symphonie de couleurs et de mouvements singuliers, une manière de fêter dûment les soixante ans du transporteur national.

En première partie de cette parade commémorative, des danseurs africains et des percussionnistes marocains, à bord d’un bus à toit ouvert, ont apporté à la côte casablancaise une touche supplémentaire de joie et de folie, avant de laisser place à un show de para-moteur aux couleurs de la RAM, mené par un commandant de bord de la compagnie, puis à un stand-up de l’humoriste Taliss. «Cette manifestation s’inscrit dans un cycle d’événements et d’activités engagés depuis le début de l’année 2017 pour marquer l’anniversaire de la compagnie, créée en 1957, et partager son histoire et ses réalisations de façon vivante avec tous les Marocains», a déclaré à la MAP Saida Najiouallah, directrice marketing de la RAM. La compagnie a décidé d’organiser cet évènement en plein air afin de renforcer l’esprit d’ouverture et de proximité qui caractérise la relation entre la RAM et les Marocains, a-t-elle ajouté.

«Cet évènement témoigne de la force et de la rudesse de la RAM car, aujourd’hui, les compagnies aériennes qui ont soixante ans d’âge sont limitées en raison du changement constant de l’environnement de l’aviation civile qui a engendré la disparition de plusieurs compagnies de renommée» , a soutenu, de son côté, Ilham Kazini, directrice de pôle développement et support à la RAM, citant dans ce sens l’exemple de la disparition de la grande société belge Sabena.

Elle a, par ailleurs, indiqué que la compagnie est en train de finaliser sa vision stratégique 2030 qui promet un développement et un bel avenir à même de consacrer le rôle de porte-drapeau du Royaume.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *