Anouar Benazzouz: «ADM engagée dans une dynamique d’industrialisation et de modernisation de l’exploitation»

Anouar Benazzouz: «ADM engagée dans une dynamique d’industrialisation et de modernisation de l’exploitation»

Entretien avec Anouar Benazzouz, directeur général d’ADM

La journée nationale de la sécurité routière est toujours une occasion pour faire le bilan quoique, dans ce domaine, le travail, la vigilance et la sensibilisation soient permanents. Dans ce sens, la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) est parmi les acteurs directement impliqués dans la sécurité routière. Celle-ci est une préoccupation de premier ordre et permanente d’ADM comme l’a  confirmé le DG, Anouar Benazzouz, à maintes reprises. De premier ordre car elle se trouve en haut du générique de toute stratégie de développement, quel que soit le chantier. C’est une donne fondamentale. Permanente, car elle est présente pendant  toutes les phases de la vie d’une autoroute, depuis  la conception, des études à l’exploitation en passant par la phase de la construction. Ainsi, les caractéristiques techniques de l’autoroute comme le tracé et la structure sont dimensionnés de manière à respecter les normes internationales en termes de courbures, de pente et de largeur de la chaussée. Le souci de sécurité s’étale aussi à  la partie équipements comme la signalisation horizontale, verticale, glissières de sécurité, panneaux à message variable… et il va au-delà puisque, pendant la phase exploitation, l’accent est mis sur l’entretien et la maintenance ainsi que sur les actions de sensibilisation. Plus encore, pour le DG d’ADM, qui parle dans cet entretien du nouveau modèle de la société, il s’agit de poursuivre le développement du réseau autoroutier en faisant parfaitement aboutir des projets comme l’adaptation de capacité des sections soumises à des trafics importants, l’élargissement  en 2×3 voies de certaines autoroutes…

ALM : ADM a rempli la mission dont elle est investie, qui est celle de construire un réseau de 1.800 km d’autoroutes, conformément à ce qui est convenu. Mais qu’en est-il des projets attendus du réseau autoroutier national ?

Anouar Benazzouz : Effectivement ADM a construit et exploite un réseau autoroutier qui atteint désormais 1.800 km. Durant l’année 2016 deux autoroutes d’envergure ont été mises en service: le contournement de Rabat avec le prestigieux pont Mohammed VI et l’autoroute El Jadida-Safi. L’expérience et le savoir-faire développés dans les métiers de construction a favorisé la réussite dans ce processus. Dans le futur, ADM se doit de poursuivre le développement du réseau autoroutier qui lui est concédé. Parmi les opérations majeures il y a lieu de citer les projets d’adaptation de capacité des sections soumises à des trafics importants. Ainsi, dans les trois années à venir, ADM compte engager les travaux de construction de la liaison autoroutière Tit Mellil-Berrechid. Il s’agit d’une autoroute de près de 30 kilomètres et qui viendra décongestionner les flux routiers du Grand Casablanca. D’autres opérations sont également programmées pour assurer aux usagers les meilleures conditions de circulation possibles en matière de sécurité, de confort et de gain de temps. Il s’agit des élargissements en 2×3 voies de l’autoroute de Casablanca-aéroport-Berrechid et de l’autoroute de contournement de Casablanca. Ces projets s’inscrivent bien évidemment dans la dynamique économique de la région du Grand Casablanca.

Quelles sont les mesures prévues par ADM pour les mois à venir, notamment un nouveau modèle dont vous avez parlé récemment ?

ADM s’est engagée dans une dynamique d’industrialisation et de modernisation de l’exploitation, mais aussi une revue de son mode opératoire sur le plan financier. Cette dynamique vise à mettre le client au centre de tous ses plans d’action. Nous sommes mobilisés à ADM pour installer cette dynamique. Sur le plan financier, ADM a entrepris un ensemble d’actions stratégiques dont la portée est aussi bien à court, moyen et long termes et dont l’objectif est l’efficience financière.

Il s’agit du rallongement des durées de concession d’ADM par le concédant, ce qui permet de mieux étaler la charge de la dette. Et aussi du remplacement d’une partie des dettes concessionnelles par de l’endettement au profit des banques marocaines. Cette action permet en particulier de mieux maîtriser les risques de change associés, et de bénéficier de taux de marché mieux adaptés. Cependant, le nouveau modèle ADM n’est pas simplement financier. Il est bâti sur une approche plus globale qui cherche la maîtrise de l’ensemble de la chaîne des métiers des exploitants autoroutiers afin d’offrir aux clients les meilleurs services possibles. On peut à titre d’exemple citer le télépéage et la modernisation des aires de services….

ADM envisageait de décongestionner le Grand Casablanca (Tit Mellil–Berrechid, tronçon de contournement de Casablanca….), vous en avez parlé, mais si possible il faudrait un peu plus de détails…

Comme nous l’avons souligné avant, ADM s’inscrit totalement dans une dynamique très forte pour accompagner le développement du Grand Casablanca. Tous les projets rentrant dans le périmètre de la concession d’ADM sont en marche. Plusieurs séances de travail sont tenues par les différentes parties prenantes pour les démarrer. En 2016, pour décongestionner les gares de péages nous avons opéré plusieurs actions d’élargissement des gares de péage, notamment la gare de péage de Tit Mellil, (triplement de la capacité) ; la gare de péage de Mohammedia Est, (doublement de la capacité); la gare de péage de l’aéroport Mohammed V (doublement de la capacité). En 2017, la décongestion du Grand Casablanca se fera à travers les projets structurants suivants.

L’autoroute Tit Mellil-Berrechid ; le triplement des autoroutes Casablanca-Berrechid et de l’autoroute du contournement de Casa et enfin, l’élargissement de certaines gares de péage, notamment les gares de péage de Berrechid Nord, Tit-Mellil, Mohammedia Ouest.

Et si on parlait du mode de financement des investissements d’ADM ?

Les projets autoroutiers mis en œuvre par ADM sont financés à hauteur de 20% par l’Etat, le reste est supporté par des emprunts concessionnels auprès de bailleurs de fonds. Il y a lieu de signaler que les emprunts obligataires émis par ADM sont un levier important pour le financement des cycles de trésorerie de courte et moyenne durée.

C’est quoi au juste le produit «Jawaz» qui va couvrir tout le réseau ?

La solution Jawaz est une solution innovante qui est fonctionnelle depuis 2 années. Elle permet un gain de temps important et donne une facilité de passage au péage. Dès 2016, l’essentiel du réseau a été couvert et l’année 2017 sera l’année de la couverture totale. Nous invitons l’ensemble de notre clientèle à s’équiper du « Tag Jawaz » pour bénéficier du péage sans arrêt.

Que peut-on dire aujourd’hui de ADM Académie, son apport, son coût, ses répercussions… ?

ADM Académie vient répondre à l’évolution des activités et métiers d’ADM. Le processus d’industrialisation de l’exploitation et l’ouverture sur de nouveaux projets nécessitent des techniques et pratiques innovantes et recommandent une mise à niveau des compétences des acteurs d’ADM. ADM Académie est un levier important qui accompagnera le processus de transformation d’ADM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *