Anti-dumping : Le cahier tunisien lourdement taxé

Anti-dumping : Le cahier tunisien lourdement taxé

Les fabricants marocains des cahiers accueillent favorablement les conclusions préliminaires rendues par le secrétariat d’Etat chargé du commerce extérieur relatives à l’enquête sur les importations de cahiers originaires de Tunisie.

Le constat provisoire confirme les preuves apportées par les plaignants qui soulignent l’existence de pratiques très sévères de dumping ayant causé un dommage à la branche de production nationale. C’est ce qui a été relevé par les producteurs Mapaf, Promograph et Med Paper dans un communiqué conjoint rendu public jeudi 8 mars 2018.

Dix mois d’investigations
L’enquête effectuée sur une durée de 10 mois a en effet démontré que les exportateurs tunisiens s’adonnent sans aucun doute possible à des pratiques prédatrices de dumping sur le marché marocain causant un dommage important à la branche de production nationale.

«Le secrétariat d’état chargé du commerce extérieur a jusqu’à présent accompli un travail considérable qui démontre que le Royaume est capable de répondre aux demandes de l’industrie nationale – même quand celle-ci est composée majoritairement de petites et moyennes entreprises – lorsqu’elle fait face à des pratiques déloyales avérées qui faussent le jeu de la juste concurrence au niveau international», explique dans ce sens Jalil Benddane, directeur général de la société Mapaf. Les fabricants de cahiers nationaux ont en effet monté un dossier auprès des autorités relatant ainsi les conditions intenables du marché en raison de la concurrence déloyale tunisienne.

« La priorité immédiate était d’obtenir des mesures provisoires qui vont être mises en place dans les jours qui viennent. Ces mesures vont contribuer à calmer les perturbations récentes du marché, notamment en raison de la constitution importante de stocks de produits tunisiens ces derniers mois», précise M. Benddane.
Des marges de dumping inédites
Les industriels marocains qualifient cette enquête d’inédite, du fait de l’importance des niveaux de marges de dumping provisoirement calculés, atteignant les 51%. Un seuil qui prouve, selon les professionnels du secteur, l’intensité des pratiques déloyales sur le marché national et par conséquent la gravité du préjudice causé à l’industrie nationale. «Ces pratiques de dumping incontestables – qui se basent exclusivement sur les données communiquées par les exportateurs tunisiens – doivent être fermement sanctionnées au plus haut niveau par les autorités marocaines, sous peine de remettre en cause le tissu industriel marocain», recommandent les industriels. Le deuxième aspect qui caractérise cette enquête n’est tout autre que la mobilisation des PME marocaines opérant dans le secteur pour faire valoir leur droit. «Le dossier montré auprès des autorités révèle que l’instrument anti-dumping, même s’il reste -technique, est à la portée de toute entreprise, peu importe sa taille, à partir du moment où elle apporte les preuves nécessaires conformément aux règles internationales de l’OMC», concluent-ils.

En quoi ces mesures profiteraient-elles au consommateur ?

Si la mesure anti-dumping recommandée permettra de rétablir les conditions de concurrence sur le marché, elle s’inscrit pleinement dans l’intérêt du consommateur. Les industriels évoquent dans ce sens cinq raisons principales.  Citons en premier la garantie d’un marché concurrentiel permettant le maintien d’un niveau satisfaisant de qualité et de prix. Les industriels font savoir également que le nombre de producteurs de cahiers présents sur le marché et la concurrence qui s’opère entre eux garantissent que la mesure anti-dumping n’entrainera pas d’augmentation des prix des cahiers marocains mais permettra simplement de rétablir les conditions d’une concurrence plus loyale sur le marché. Cette mesure, visant uniquement les importations tunisiennes de cahiers,  assurera une meilleure compétitivité de l’industrie nationale. Et pour cause : une plus grande utilisation de l’outil de production,  destiné à être utilisé pour produire des volumes importants, permettra de faire baisser les coûts de production de l’industrie nationale et d’offrir des tarifs compétitifs aux consommateurs marocains sans avoir à sacrifier ses marges.  Notons que les efforts consentis par l’industrie nationale de cahiers permettent de garantir une sécurité d’approvisionnement dans l’intérêt de l’éducation nationale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *