Appui à la société civile : Le PNUD accorde son soutien à 17 projets de développement humain

Appui à la société civile : Le PNUD accorde son soutien à
17 projets de développement humain

A l’occasion de la Journée mondiale pour l’élimination de la pauvreté, célébrée le 17 octobre, Mourad Wahba, Représentant –résident du PNUD au Maroc et Umberto Lucchesi Palli, ambassadeur d’Italie à Rabat, ont procédé au lancement de 17 projets de développement humain au profit de 17 ONG marocaines. La cérémonie de signature des différents projets a eu lieu, mercredi matin, au siège du Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH) à Rabat. Ces projets s’inscrivent dans le cadre du Programme d’appui à la société civile (PASC), fruit d’un partenariat entre la coopération italienne et le PNUD. D’un montant de deux millions d’euros, octroyés par le gouvernement italien, les 17 projets ont pour objectif majeur l’amélioration des conditions de vie des populations les plus démunies et ce au niveau local. Notons que ces projets interviennent dans différents secteurs de développement, dont la promotion de l’éco-tourisme et de l’artisanat, le renforcement des soins de santé de base sans oublier l’amélioration des conditions de vie des enfants en difficulté et la promotion des droits des femmes. Il est à noter que les projets retenus sont localisés dans des régions prioritaires, notamment Chaouia-Ouardigha, l’Oriental, Tadla-Azilal, Tanger-Tétouan, Fès-Boulemane, Rabat -Salé et Taza-Al Hoceïma-Taounate. Parmi les projets approuvés par le programme, il convient de relever le projet portant sur «la valorisation des traditions artisanales de Tamesloht», dont le coût est estimé à près de 90.000 dollars, la « promotion du rôle socio-économique de la femme rurale» d’un coût global de plus de 99.000 dollars. Le projet d’un «observatoire sur le développement humain dans la médina d’Oujda», d’un coût estimé à 99.100 dollars, a également été retenu, ainsi qu’un projet sur le «renforcement du centre d’éducation non formelle au profit des enfants marginalisés», dont le coût s’élève à plus de 86.000 dollars.
Premier du genre dans le monde arabe, le Programme d’appui à la société civile (PASC) représente un cadre idoine de partenariat pour le développement au profit des ONG marocaines. Fondé sur le concept «Appren-dre par la pratique», le Programme vise à faciliter la mise en relation de partenariat entre ONG italiennes et marocaines en matière d’échange de connaissances et de transfert de savoir-faire.
Le PASC contribue ainsi à promouvoir le partenariat entre organisations à but non lucratif marocaines et étrangères. Pour sa part, et dans le cadre du renforcement des capacités des ONG bénéficiaires, le PNUD apportera son soutien en matière de gestion de projets axés sur les résultats.
En outre, le programme vise à favoriser la communication sociale au niveau local et à améliorer les indicateurs de développement humain au Maroc. Il n’est pas inutile de rappeler que l’engagement du Maroc à œuvrer à la réduction de la pauvreté n’a cessé de se confirmer durant ces dernières années. Près de 20% des dépenses publiques sont ainsi allouées aux services sociaux de base. Cet engagement s’est manifesté à travers diverses initiatives lancées pour la réduction de la pauvreté dont la plus importante est l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), lancée en 2005.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *