Appui aux associations professionnelles

ALM : Quel est le bilan du programme d’appui aux associations professionnelles depuis son démarrage en décembre 2001 ?
Omar Oukrid : Deux ans après le déblocage des fonds du projet financé par l’Union européenne, le comité de pilotage du PAAP a engagé un montant global de 39,3 millions de DH soit 98 % du budget opérationnel prévu. Le complément de 11,1 millions de DH étant pris en charge par les associations professionnelles. Au total, ce sont 34 projets qui bénéficieront de ce programme.
Je tiens à préciser que l’apport du PAAP ne finance que 78 % de chaque projet. Le reste est pris en charge par l’association soumissionnaire.

Quels sont les projets financés jusqu’à présent par ce programme européen de mise à niveau ?
Le budget débloqué au profit des associations bénéficiaires a concerné quatre principaux axes. Il s’agit du renforcement des capacités opérationnelles des regroupements associatifs pour les aider à fournir des services à leurs membres.
L’amélioration de la représentativité et l’accroissement des ressources est le second volet pris en charge par le PAAP.
Notre apport s’inscrit également dans une perspective d’encouragement de l’autonomie financière des associations pour garantir la pérennité de leur existence.
Enfin, ce programme de coopération, qui est le seul géré par un organisme privé, ambitionne de promouvoir la dynamisation du milieu associatif par l’encouragement d’études juridique, économique et institutionnelle sur les différents secteurs du tissu économique.

Le PAAP a promis d’établir une radioscopie du tissu associatif. Quels sont les grands axes de votre étude en cours sur les associations professionnelles  ?
Nous avons choisi récemment le cabinet Masanoui Mazars pour effectuer une étude sur le milieu associatif et son environnement en vue de recenser les associations opérationnelles. Cette radioscopie exhaustive sera accompagnée par des recommandations pour la mise à niveau des conditions juridiques, financières et humaines des différents intervenants dans l’action associative professionnelle.
Le cabinet s’est engagé à nous remettre ses conclusions au courant du mois de septembre. Les résultats de l’étude, première de son genre, seront rendus publics lors des assises du milieu associatif qui sont prévues en octobre prochain.

Est-ce que le programme du PAAP sera bouclé comme prévu en juin 2004 ?
Pour pouvoir accompagner les associations ayant bénéficié du programme, le comité est en cours de négociations avec le bailleur de fonds pour disposer d’un prolongement de la durée de sa mise en œuvre. Objectif : avoir de plus de marge de manœuvre pour le suivi des chantiers initiés par les associations bénéficiaires.
Parallèlement, nous projetons de  demander une rallonge budgétaire en vue de faire bénéficier un large éventail d’associations des programmes de leur mise à niveau.
L’objectif à terme du PAAP est de toucher au total 144 associations professionnelles, soit 20 associations, 14 fédérations fédérant plus de 122 associations.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *