Après Casablanca, Paris et Laâyoune : Dakhla accueillera le Forum d’affaires Maroc-France

Après Casablanca, Paris et Laâyoune : Dakhla accueillera le Forum d’affaires Maroc-France

Après les précédentes éditions du Forum d’affaires Maroc-France tenues à Casablanca, Paris et Laâyoune, la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM) et la région de Dakhla Oued Eddahab organiseront du 23 au 25 octobre le Forum d’affaires Maroc-France à Dakhla.

Cette rencontre de dimension internationale a pour vocation de faire «vendre» la région auprès des opérateurs français et renforcer la coopération économique entre le Maroc et la France.

Privilégiant une approche gagnant-gagnant, cet évènement international de premier plan placé sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI a pour objectif de promouvoir la région et de mettre en avant son potentiel en tant que hub du continent africain. Il s’agit également d’encourager le rapprochement économique avec la France qui se positionne elle-même comme plate-forme européenne. Pêche maritime et produits de la mer, tourisme et hôtellerie, transport et logistique, commerce et santé figurent parmi les nombreux secteurs d’activité qui seront à l’honneur.

Seront  également représentées dans ce Forum plusieurs entreprises marocaines et françaises dans les secteurs de l’agriculture, l’agroalimentaire, l’environnement, l’eau, les énergies renouvelables, l’industrie minière, le BTP, la formation et l’offshoring.  A travers cet évènement axé sur le partenariat, l’investissement et les échanges commerciaux, la CFCIM souhaite mettre à la disposition des dirigeants une plate-forme de rencontre offrant plusieurs occasions de networking : conférences pour présenter le plan de développement régional, opportunités d’investissement dans cette région, ateliers d’information, rencontres B to B, ainsi que des visites de terrain.

Cette manifestation est également une occasion de renforcer les liens entre les principaux opérateurs économiques et les acteurs institutionnels dans une région qui présente un fort potentiel économique et qui se dote d’infrastructures de niveau international grâce à un ambitieux plan de développement régional 2016-2021 d’un budget total de 32 milliards de dirhams, et qui prévoit 129 projets structurants. En effet, le choix de cette région n’est pas fortuit, mais il est essentiellement dû aux atouts que recèle cette dernière et qui dispose d’une façade maritime de 667 km, qui fait d’elle une des plus riches en poissons du Maroc avec une production halieutique qui représente environ 65% de la production nationale.

De grands chantiers y seront lancés incessamment dont à titre d’exemple une station de dessalement de l’eau de mer pour l’agriculture d’une capacité de 100.000 m3/jour, ainsi que le projet du port Dakhla Atlantique d’une enveloppe globale de 9,6 milliards DH. Notons que la CFICIM a inauguré le mois de mars dernier à Dakhla sa deuxième délégation régionale basée dans les provinces du Sud après celle de la ville de Laâyoune, qui devra consolider davantage les relations de coopération entre les investisseurs marocains, français et leurs homologues africains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *