Aquaculture: Un plan imminent pour la filière dans les provinces du Sud

Aquaculture: Un plan imminent pour la filière dans les provinces du Sud

Et pour cause, un plan d’aménagement aquacole de la région de Dakhla-Oued Eddahab sera bientôt mis en place par l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture. Cette dernière vient d’ailleurs de lancer dans ce sens un Appel à manifestation d’intérêt «AMI», dans le but de réaliser le projet. Il faut dire que le plan éponyme n’est pas des moindres.

Il permettra à terme à la région «de se hisser parmi les plus importants centres de production aquacoles de notre continent», ne manque-t-on pas d’indiquer auprès de l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture (ANDA). En cohérence avec la Stratégie Halieutis et les autres plans de développement de la région, le plan d’aménagement aquacole a déjà pu identifier pas moins de 878 unités de production qui s’étendent sur une superficie de plus de 6.556 ha sur laquelle une panoplie de projets aquacoles pourrait être développée.

Le montant d’investissement prévisionnel est estimé à 2,8 milliards de dirhams avec une production cible annuelle de près de 115.000 tonnes. Il permettra à terme la création de plus de 3.300 emplois. Les investisseurs intéressés peuvent déjà commencer à télécharger, et ce depuis le 23 novembre dernier, le dossier d’appel à manifestation d’intérêt, à partir du site web de l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture. Ils pourront le déposer au plus tard le 22 avril 2016 à 16h30 auprès de l’ANDA, dont le siège se trouve à Rabat.

Rappelons que la filière aquacole est destiné aux productions de poissons (pisciculture), de coquillages (conchyliculture), de crustacés (astaciculture et pénéiculture) ou encore d’algues (algoculture), en bord de mer, mais également dans les étangs et rivières.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *