Arboriculture : Près de 10.000 hectares additionnels à prévoir à Al-Hoceima

Arboriculture : Près de 10.000 hectares additionnels à prévoir à Al-Hoceima

Le programme de plantation actuel de 16.500 hectares est à renforcer

Le programme des plantations arboricoles devrait être davantage consolidé. Le but étant de répondre aux attentes exprimées par les petits agriculteurs. Une attention particulière devrait être portée, dans ce sens, à la province d’Al-Hoceima. Le but étant d’y prévoir une superficie additionnelle de 10.000 hectares au titre des quatre années à venir. Ce sont là les principales recommandations émises par Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts lors du conseil d’administration de l’Agence de développement agricole (ADA) tenu, mardi 13 juin, à Rabat. Le ministre a insisté sur la mobilisation des services de l’ADA pour assurer la pérennisation des superficies plantées et d’accélérer le rythme de mise en œuvre de nouvelles plantations dans le cadre du Pilier II du Plan Maroc Vert. Pour ce faire, un suivi-évaluation rapproché devrait être assuré régulièrement pour ces projets en vue d’apporter les ajustements requis en temps réel. Aziz Akhannouch a mis l’accent sur l’importance de la mise en place de modèles de gestion adéquats pour les unités de valorisation antérieurement installées par l’Etat dans le cadre du Plan Maroc Vert. L’urgence étant également de renforcer les actions de formation des bénéficiaires et de leurs organisations professionnelles.  Lors du conseil, Mohammed El Guerrouj  DG de l’ADA, a exposé les principales actions engagées par son département durant l’exercice écoulé. Le bilan est satisfaisant puisqu’un avancement important a été observé au niveau de la concrétisation de plusieurs chantiers. Concernant l’agriculture solidaire, l’agence confirme que les réalisations sont en phase avec les objectifs 2020. 

Portant sur 700 projets, le portefeuille actuel des projets agricoles solidaires représente 89% en termes de nombre d’agriculteurs ciblés et de 82% en termes d’investissements. Ces projets totalisent à terme un investissement de 16,4 milliards de dirhams. Concrètement 307.000 hectares ont été plantés. De même, 309 unités de valorisation ont été mises en place au moment où 82.000 hectares ont fait objet d’aménagement hydro agricole. Le directeur général de l’Ada a par ailleurs rappelé que les projets solidaires du Plan Maroc Vert sont concernés actuellement par 14 programmes financés par 9 bailleurs de fonds, soit un financement de 3,7 milliards de dirhams. S’agissant du foncier entrepris en faveur du lancement de projets agricoles de haute valeur ajoutée, l’agence note un investissement global de 24,2 milliards de dirhams, soit 1.457 projets attribués sur 133.100 hectares de terrains collectifs. Cette mobilisation se fait en concordance avec la direction des domaines de l’Etat du ministère de l’économie et des finances et la direction des a ffaires rurales du ministère de l’intérieur.  En ce qui concerne l’agrégation, l’ADA indique que 34.000 nouveaux agrégés sont en cours de certification. De même, 34 projets d’agrégation sont en cours de mise en conformité pour un investissement global à terme de 17,7  milliards de dirhams. Par ailleurs, des efforts importants sont déployés pour la mise à niveau des coopératives. Ceci concerne particulièrement l’établissement des plans d’affaires, le packaging, le respect des normes sanitaires de l’Office national de la sécurité sanitaire et alimentaire (ONSSA) ainsi que le développement du label collectif «Terroir du Maroc». 

L’Ada a multiplié durant l’exercice écoulé ses interventions en dehors du Maroc. Dans le cadre de la coopération Sud-Sud, l’agence a accompagné plusieurs pays africains en vue de les aider à renforcer leurs capacités en matière d’ingénierie de projets agricoles.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *