Aref Hassani : «La superficie commercialisée atteindrait les 55% d’ici la fin de l’année»

Aref Hassani : «La superficie commercialisée atteindrait   les 55% d’ici la fin de l’année»

ALM : Eaton démarre officiellement son activité à Midparc. Quel serait l’apport de cette implantation sur l’activité de la zone ?

Aref Hassani : Eaton est un des leaders mondiaux dans son secteur d’activité, à savoir la fabrication de systèmes de distribution d’énergie. Le groupe réalise plus de 25 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuellement. De ce fait cette implantation peut permettre au groupe américain de développer davantage ses activités au Maroc en général et plus particulièrement à Midparc.
Par ailleurs, cette activité peut générer une intégration locale plus importante et donc permettre à des sous-traitants de réaliser de nouveaux investissements.

A quel stade est la commercialisation de Midparc ?
Aujourd’hui et après près de trois années de démarrage effectif de la zone franche de Nouaceur, plus de 53% de la superficie a été commercialisées. D’ici la fin de l’année en cours, ce taux devrait dépasser les 55%.

A combien s’élève l’investissement global de Midparc ?
Le coût global des travaux d’aménagement « in site » et hors site ainsi que de l’acquisition du foncier et de l’ensemble des études y afférentes dépasse les 600 millions de dirhams.

Combien d’unités industrielles sont opérationnelles à ce jour et quelles sont les usines qui rejoindront prochainement Midparc ?
A ce jour, neuf unités industrielles sont opérationnelles, à savoir Bombardier, Stella, Alcoa, Eaton, Goam, AHG, NSE et Inovelec. Trois unités sont en cours de construction. Il s’agit d’Hexcel, de Thales et de Tecalemit. Plus d’une dizaine de projets sont en cours d’étude dont trois verront leurs travaux démarrer avant la fin de cette année.

Quels sont les avantages concurrentiels qu’offre la zone aux investisseurs ?
Sa localisation au cœur du pôle économique du Royaume est un avantage certain. De plus, la zone est à proximité du plus important aéroport du Maroc et à la croisée des principaux axes de communication et de transport. Par ailleurs, la zone offre la possibilité aux industriels d’avoir accès à des bâtiments, standard ou customisés, sous forme de location donc sans avoir à investir dans le foncier et la construction. De plus, la proximité de l’institut des métiers de l’aéronautique, un centre de formation spécialisé avec des cursus très adaptés aux besoins des industriels, est également un avantage concurrentiel déterminant pour Midparc.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *