ART’COM : l’ambition des lauréats

ART’COM : l’ambition des lauréats

Derrière  «2 H Desing», il y a deux jeunes artistes qui ont aiguisé leur talent à ART’COM : Hicham Benjelloun et Houda Megzari.  Deux parcours, deux réussites, mais une seule formation.  A ART’COM, ils ont appris l’art et la manière de devenir des professionnels dans le domaine du design, de l’infographie et de l’architecture d’intérieur.
Depuis son jeune âge, Houda Megzari a toujours espéré faire carrière dans le secteur de l’architecture d’intérieur. C’est ainsi qu’elle a intégré l’Ecole nationale d’architecture (ENA) à Rabat. «Mais en deuxième année, j’ai décidé de quitter l’ENA.
En fait, je n’ai pas trouvé la formation que j’espérais avoir dans cette école», se souvient-elle. Déterminée, Houda Megzari a intégré ainsi ART’COM et a décroché son diplôme en 1998.  Fraîchement émoulue, elle a passé au cours de l’année 1999 plusieurs stages essentiellement à Casablanca : «une manière de faire le tour du secteur !». Mais, l’aventure n’a réellement commencé pour cette talentueuse jeune fille qu’en rencontrant un ex-lauréat d’ART’COM qui allait devenir, un peu plus tard, le père de ses deux enfants.
En créant, en 1999, notre propre entreprise nous avons choisi le nom «2 H, Desing», en référence à la première lettre de nos prénoms», précise Hicham Benjelloun.  Si Houda Megzari savait dès le début la carrière qu’elle aimerait suivre, lui, par contre, avait du mal à trancher. «Après le baccalauréat, j’ai hésité entre plusieurs formations. Ne savant plus quoi faire, je me suis offert une année sabbatique au cours de laquelle j’avais pris la décision d’entrer à ART’COM.
C’est un cousin qui m’a orienté dans ce sens, parce qu’il savait que j’avais toujours un penchant pour tout ce qui touche à l’art», note-t-il. Et d’ajouter : «Je fais partie de la deuxième promotion d’ART’COM. En quittant l’école en 1995, j’ai travaillé au cours de la même année dans une entreprise en tant qu’infographiste.
J’étais en fait le premier à exercer dans le domaine de l’impression numérique au Maroc ! ». En accumulant une expérience conséquente dans ce secteur, Hicham Benjelloun a décidé de voler de ses propres ailes. Avec Houda Megzari, son épouse comme associé, il a réussi à mettre en place une entreprise qui a su tout de même se démarquer sur le marché de la publicité.  «Au début, nous avons réellement souffert.
Maintenant, notre entreprise est connue, et ce grâce à la particulière touche artistique de nos réalisations et créations», explique Houda. Dans le même sens, Hicham parle des difficultés qu’ils ont rencontrées durant les premières années de la création de «2 H Desing». «Généralement, les clients ne croient pas aux compétences des jeunes lauréats. Avec le temps et surtout avec une persévérance dans le travail, nous avons pu fidéliser une clientèle qui apprécie aujourd’hui ce que nous faisons», raconte-t-il.
Dernièrement, «2 H Desing» s’est spécialisée davantage dans le créneau des stands personnalisés, laissant de côté l’architecture d’intérieur et l’infographie. Aux nouveaux lauréats d’ART’COM, ils n’ont qu’un seul message : «ART’COM dispose actuellement d’énormes moyens, c’est une chance qu’il faut savoir saisir».  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *