Artisanat : Les «Acteurs de référence» arrivent

Artisanat : Les «Acteurs de référence» arrivent

Ce sont sept entreprises et consortiums qui joueront désormais le rôle de leaders de l’artisanat marocain. À l’issue d’un appel d’offres lancé en juin 2006, ces «Acteurs de référence»  ont été sélectionnés dans le cadre de la vision 2015 de l’artisanat. Il s’agit de Maison méditerranéenne, Mocary, Diversam Comaral, Majka et trois autres consortiums.
Sur une période de 5 ans, ces opérateurs s’engagent à réaliser un chiffre d’affaires cumulé de 2,4 milliards de dirhams, dont trois quarts sont  enregistrés à l’export. Pour l’infrastructure de production, l’investissement cumulé de ces sociétés atteint  les 80 millions de dirhams. En termes d’emploi, ces projets permettront la création de 2.800 postes dans les cinq années à venir.
C’est aujourd’hui, mercredi 13 juin à Casablanca, que Adil Douiri, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, devrait présider la cérémonie de signature des contrats de croissance entre l’Etat et ces entreprises. Ces dernières sont appelées à devenir  les «Acteurs de référence» de l’artisanat aussi bien sur le plan national qu’international.
Dans ces contrats de croissance, l’on précise les objectifs de l’opérateur, son plan et sa stratégie de développement ainsi que le business plan.  À travers le département de l’Artisanat et la Maison de l’artisan, l’Etat s’engage à aider ces entreprises à promouvoir les divers produits de ce domaine. Il est question donc d’accompagner ces «Acteurs de référence» à tisser des partenariats avec des réseaux de commercialisation à l’export. L’aide de l’Etat concerne également un appui à la prospection et au démarchage de ces réseaux à travers des actions de promotion. Ces opérateurs bénéficieront aussi de la marque institutionnelle de l’artisanat du Maroc. Pour sa part, l’ANPME participera aux coûts des expertises de production et du design à hauteur de 80 %. 
La création de ces «Acteurs de référence» s’inscrit dans le cadre du contrat-programme de l’artisanat signé mardi 20 février 2007 sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Ce programme prévoit, entre autres, l’émergence de 15 à 20 «Acteurs de référence» censés jouer le rôle de véritables moteurs du secteur notamment dans l’exportation.  Pour la mise à niveau de l’artisanat, deux axes parallèles ont été ainsi définis. En premier lieu, il s’agit d’une aide à l’apparition et à la croissance d’un tissu d’entreprises dynamiques et structurées dans les filières porteuses du secteur. Le deuxième axe concerne le développement du chiffre d’affaires des artisans ainsi que l’amélioration des conditions de travail. Et ce à travers la sous-traitance de certaines activités de ces nouveaux leaders  de l’artisanat. Après les «Acteurs de référence», le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale s’apprête à lancer un autre appel d’offres pour la sélection de nouvelles entreprises.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *