Artisanat : quelle convergence avec le tourisme ?

Le ministère du Tourisme a présenté à la presse un exposé détaillé sur la politique de convergence entre le tourisme et l’artisanat. L’on découvre que l’artisanat de consommation pour la clientèle nationale génère 3 milliards de dirhams, que le chiffre d’affaires à l’export ne dépasse pas 700 millions de dirhams. 
Point faible du secteur, «la dispersion des efforts et des budgets ». Ainsi, la clarté fait défaut entre les différents acteurs publics et privés, en particulier entre le ministère de l’Artisanat et de l’Economie sociale, la Maison de l’artisanat et les Associations professionnelles.
A cela s’ajoutent des ressources humaines limitées et des budgets modestes.
Côté action, le ministère a identifié deux filières «porteuses » dans une première phase. la décoration et la bijouterie en raison de leur potentiel de croissance et de la présence d’acteurs structurés dans ces filières.
Il s’agit dans ce premier temps de créer 1 à 3 acteurs par filière avec un chiffre d’affaires visé de 50 à 100 millions de dirhams par acteur.A l’horizon 2015, 5 à 7 filières prioritaires devront être retenues et le nombre d’opérateurs devrait atteindre 10 à 15. A suivre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *