Asilah met le paquet sur la saison estivale

Asilah met le paquet sur la saison estivale

La station balnéaire mise encore une fois sur les touristes nationaux

La vieille ville se prépare, comme chaque année, à prêter ses murs à de nouvelles peintures et ce dans le cadre des activités du 39ème Moussem culturel de la ville, dont l’ouverture officielle est prévue le 7 juillet prochain.

Asilah, à l’instar des autres destinations balnéaires marocaines, est fin prête pour accueillir ses premiers estivants. Les professionnels du tourisme et les représentants des autres commerces mettent le paquet sur cette saison estivale pour pouvoir renflouer leurs caisses. D’autant plus que «nous enregistrons toute l’année, à l’exception de la saison estivale, un très faible taux d’occupation», selon le responsable d’une maison d’hôte à l’ancienne médina.

Déjà l’ambiance estivale commence à se sentir dans l’ancienne médina d’Asilah, qui connaît le lendemain de l’Aïd El Fitr et dès la première heure du jour les premiers visiteurs.

La vieille ville se prépare, comme chaque année, à prêter ses murs à de nouvelles peintures et ce dans le cadre des activités du 39ème Moussem culturel de la ville, dont l’ouverture officielle est prévue le 7 juillet prochain. «Cette initiative artistique continue de jouer en faveur de l’amélioration de l’attractivité d’Asilah. Beaucoup de visiteurs de la ville trouvent du plaisir à voir les artistes en train de réaliser des fresques et de se prendre en photo avec eux. Ces fresques murales aident, une fois peintes, à embellir les quartiers de la médina pendant toute l’année. Cela permet aussi à la ville de se distinguer des autres destinations balnéaires», tient à préciser un propriétaire du café-restaurant dans la vieille ville.

Objectif : Sauver la mise

Les établissements commerciaux et touristiques peuvent ainsi profiter, en plus de sa vocation balnéaire, de son aspect culturel et artistique faisant d’Asilah une ville des arts par excellence. Il n’empêche qu’ils sont bien préparés, chacun de son côté, pour cette saison estivale. D’aucuns ont choisi de faire les travaux d’entretien et de rénovation de leurs locaux pendant le mois de Ramadan, considéré comme une période de basse saison. L’objectif de tous ces établissements est de sauver la mise pendant cette période estivale. «Nous ambitionnons de faire plus de chiffre d’affaires pendant la période estivale. Car nous n’allons pas, cette année, être bousculés par le mois du Ramadan, qui a continué pendant des années à grignoter la saison», selon un hôtelier de la place.

Des renforts pour assurer la sécurité de la ville

A l’instar des autres destinations balnéaires au Nord, Asilah continue de miser encore plus cette année sur les touristes nationaux. Ce type de clientèle est à l’origine de la majorité des nuitées, assurées par une dizaine d’établissements d’hébergement hôtelier et touristique classés que compte la ville. Les professionnels du tourisme ont toujours appelé à faire bénéficier la ville d’un important programme d’animation pendant cette période estivale, qui connaît la tenue d’un seul et unique événement culturel et artistique, en l’occurrence le célèbre Moussem annuel de la ville.

Il est à noter que pour assurer la propreté, Asilah connaît le renforcement de son service du ramassage des déchets ménagers, dont la gestion continue d’être réalisée par la commune. D’autant plus que la production d’ordures dépasse, au cours de la période estivale, le cap des 63 tonnes par jour. La ville bénéficie aussi comme chaque année des renforts en matière d’éléments de police, et ce pour pouvoir maintenir l’ordre au sein de l’ensemble de son territoire urbain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *