Assises : La FPME réussit son pari

Assises : La FPME réussit son pari

La Fédération de la PME-PMI a réussi son pari de réunir durant les 3e Assises de la PME, organisées  les 10 et 11 novembre 2005, tous les partenaires de l’acte d’entreprendre au Maroc. Ministères,  Offices, administrations, (plusieurs organismes étatiques dont l’ANAPEC, l’ANPME…), banques, organismes internationaux (SFI), et bien sûr des Petites et moyennes entreprises . L’espace réservé aux exposants était bien garni, avec une centaine d’entreprises et de marques.
L’événement s’est clôturé par la remise de trophées aux PME qui se sont illustrées par l’observance des règles d’éthique, de bonne gouvernance, de transparence, d’innovation et de coopération Nord-Sud réussie. Le premier prix a été décerné à la société Dari Couspate, seule PME à s’introduire en Bourse en 2005. Le deuxième prix est revenu à Sodevic, entreprise qui s’est distinguée par des travaux de recherches et de développement pour des applications thermoplastiques entrant dans les composants de l’automobile, de la chaussure.  Le troisième prix a été décerné à un laboratoire de métrologie  implanté à  Agadir  et qui s’est distingué dans le domaine de l’innovation et de la qualité 
Représentée par son président, Mohammed Kassal, la FPME a signé plusieurs conventions en marge de ces Assises. Ainsi, une charte Banques-PME régira désormais d’une manière formelle les relations entre le système bancaire et financier et les PME-PMI. Quatre volets ont été prévus : l’accès au crédit, la tarification, les garanties et l’assitance-conseil. 
Autre signature importante, la convention tripartite entre la Fédération de la PME, l’Ordre national des experts comptables et l’Agence nationale pour la promotion de la PME. Cette convention permettra à l’entreprise de bénéficier d’un soutien financier pour le règlement des frais de comptabilité.
De son côté, la Banque Centrale Populaire s’est engagée par le biais d’un accord à apporter un soutien financier aux actions et au développement de la Fédération.
Très présent durant ces 3e Assises, la SFI (Société Financière Internationale) a mené  un diagnostic sur les objectifs et les actions de la Fédération. Le volet formation  bénéficie aussi d’une convention avec l’Université Al Akhawayn pour la création de l’Institut de formation des chefs d’entreprises.
Moments forts de ces Assises, les forums et débats développés dans les différents ateliers. Ainsi, dans l’après midi du premier jour, Rachid Mrabet, directeur général de l’ISCAE et initiateur d’un CD-Rom pour l’entreprise, et, entre autres, Abdenasser Daif, (dont le cabinet Daif était chargé de l’étude commanditée par la FPME sur le réseau) ont mis l’accent sur le «Réseautage, condition incontournable pour la survie de la PME ». Le deuxième volet de cette première journée a porté sur les Services fournis aux PME.
L’occasion de voir Abdelhak Marsli, secrétaire général de la Fondation Banques populaires, Latifa Echihabi, directeur général ANMPE et, entre autres, Hafid Kamal, directeur général de l’ANPME mettre en exergue, chacun en ce qui le concerne, des différentes prestations fournies aux PME-PMI.
Par la suite, le vendredi 11 novembre, Said Belcadi, directeur général du Centre national pour la recherche scientifique et technique, en compagnie de divers acteurs dont Maroc Marzano, directeur PME à l’Organisation mondiale de la proprièté intellectuelle et Aziz Bouazzaoui, directeur général OMPIC (Office marocain de la propriété industrielle et commerciale) ont développé le thème des «PME et l’économie du savoir ». Le débat s’est conclu sur «l’éthique et la bonne gouvernance», un point qui ne concerne pas, rappelle la Fédération, que les grandes entreprises cotées en Bourse.
Président de la Commission ethique et bonne gouvenance à la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc), Rachid Belkahia était modérateur de ce débat face à des spécialistes de la question. «Nous avons remarqué un net intérêt pour les ateliers », souligne Mohamed Yahya Zniber, vice-président de la FMPE, satisfait du déroulement de l’événement pour qui «amener des PME à exposer leurs produits et à rencontrer leurs partenaires administratifs et privés » fut le premier défi relevé par ces Assises.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *