Assises nationales de l’économie sociale et solidaire: Fatima Marouane donne un avant-goût

Assises nationales de l’économie sociale et solidaire: Fatima Marouane donne un avant-goût

«En analysant notre expérience, nous allons essayer de sortir avec une vision commune», a précisé, lundi à Rabat, Fatima Marouane, ministre de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, qui présentait lesdites Assises qui se tiendront sous le thème «Quels référentiels pour le développement et la mise en cohérence ?» avec une participation marocaine et étrangère.

Signature de conventions

«Nous allons signer avec le ministère de l’éducation nationale et celui de l’enseignement supérieur des conventions destinées à régir l’apprentissage de l’économie sociale et solidaire auprès des élèves et des étudiants», a annoncé la ministre en s’exprimant sur l’intégration du rôle écologique dans cette économie. Elle a cité dans ce sens le Plan Maroc Vert et la vision 2020 autour du tourisme dont celui rural outre l’INDH. «Il y a encore du chemin à faire quand même», a enchaîné Mme Marouane en mettant l’accent sur le côté législatif.
La réglementation fait défaut
«Il faut une réglementation pour avoir une visibilité du secteur », précise-t-elle en rappelant le lancement récent d’une loi-cadre censée permettre d’optimiser les possibilités offertes et de se développer économiquement.
Outre ce cadre juridique, le ministère de tutelle dispose de 15 plans régionaux qui seront, selon Mme Marouane, adaptés en fonction des 12 régions.    
   
Objectifs et recommandations

Comme objectifs spécifiques, ces Assises visent à aider au renforcement des acquis de l’économie sociale et solidaire à travers la contribution à lever ou contourner ses obstacles, promouvoir l’implication convaincue et convaincante de l’ensemble des acteurs de cette économie et leur contribution collective à l’identification précise de ce secteur, en référence tout spécialement à ses valeurs, ses modes de gouvernance et ses engagements en contrepartie des facilités et avantages promotionnels qui lui sont consentis par les pouvoirs publics. Quant aux conclusions et recommandations de l’événement, elles constitueront une feuille de route vers la conclusion d’une identité commune du secteur en considération de ses différentes et multiples composantes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *