Assurance : La FNACAM met les points sur les «i»

Assurance : La FNACAM met les points sur les «i»

La Fédération donne sa version des faits sur la non tenue d’une réunion avec l’UMAC et la FMSAR

La Fédération nationale des agents et courtiers d’assurance au Maroc (FNACAM) met les points sur les «i». Après la non tenue d’une réunion très attendues début mai avec l’UMAC (Union marocaine des agents et courtiers d’assurances), la FMSAR (Fédération marocaine des sociétés d’assurance et de réassurance) en présence de l’ACAPS (Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale), la FNACAM donne sa version des faits.

Dans ce sens, la fédération explique dans un communiqué signé par son président Farid Bensaid que «depuis l’élection du nouveau conseil fédéral de la FNACAM en novembre 2018, un plan d’action sectoriel s’articulant autour de 10 points a été déployé notamment la création d’une confédération nationale des intermédiaires d’assurance, regroupant les deux associations existantes, à savoir la FNACAM et l’UMAC».

La même source précise que «dans cette optique de regrouper les acteurs de ce secteur pour renforcer notre poids sur les différents dossiers à traiter, dont certains sont urgents comme la discussion avec la FMSAR sur le revenu des intermédiaires ou la TVA, la FNACAM a proposé à l’UMAC un projet de statuts de cette confédération et a même finalisé avec elle les derniers détails, en présence de Hassan Boubrik (ndlr: président de l’ACAPS). C’est suite à cette dernière médiation avec le régulateur, en présence de deux présidents de la FNACAM et l’UMAC, la date du 3 mai a été fixée pour signer les statuts en présence du président de l’ACAPS et du président de la FMSAR qui à l’occasion devrait ouvrir les discussions sur le problème du commissionnement qui taraude les esprits des intermédiaires».

Cependant, indique la même source, «la veille de la rencontre, l’UMAC rajoutait des conditions préalables nouvelles qui n’avaient pas été exposées de la sorte lors de la réunion avec Hassan Boubrik, bloquant ainsi la tenue de cette réunion importante qui devait permettre de lancer les discussions avec la FMSAR». Dans ce sens, la FNACAM regrette «ce blocage après tous les efforts déployés et le travail fait au préalable et qui semblait avoir l’adhésion de l’UMAC».

Et de conclure: «Si nous voulons être efficaces et rapides sur, entre autres, le sujet d’amélioration du revenu des intermédiaires, nous devons absolument respecter les engagements pris sur la création de cette confédération».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *