Assurance : le bon cru de l’année 2006

Au terme de l’année 2006, le chiffre d’affaires total du secteur de l’assurance progresse de 12,3%. L’ensemble des primes émises par le secteur s’établit en effet à 14, 3 milliards de dirhams, avec une nette progression pour le pôle vie. En  effet, relèvent les analystes de BMCE Capital, cette branche d’activité dégage une croissance de 26,7% avec un chiffre d’affaires de 4,1 milliards de dirhams, soit une part de 28,7% des primes totales émises.
Quant à l’activité Non Vie, elle progresse plus lentement (7,3%), réalisant un chiffre d’affaires de 10,2 milliards dont une bonne partie (4,9 milliards) est réalisée par l’assurance automobile.
Par compagnie, la RMA Wataniya reste leader du secteur avec un accroissement de 5,8% de son chiffre d’affaires à 3,1 milliards de dirhams dont 2 milliards générés par l’activité Non Vie. En deuxième position, l’on retrouve la MCMA avec une belle progression de 33,5% du chiffre d’affaires.
Les analystes de BMCE Capital attribuent la meilleure performance à Wafa Assurance, avec une progression de 47,3% de ses primes émises qui s’élèvent à 2,4 milliards de dirhams en 2006.
Le développement des synergies avec le réseau bancaire d’Attijariwafa bank combiné à la reprise du portefeuille d’Axa Assurance Maroc a joué un rôle de catalyseur.
Les primes émises par l’activité Vie signent un bond de 135% à 1,17 milliard de dirhams, augmentant ainsi leur part de marché dans le chiffres d’affaires total à 48,8%. Pour ce qui est du pôle Non Vie, la progression est plus lente à l’image d’ailleurs de la tendance globale du secteur. Ainsi, la progression à ce niveau se limite à 8,3% avec un  chiffre d’affaires de 1,2 milliard de dirhams.
Pour le reste, Wafa Assurance se classe toujours en troisième position derrière Axa Assurance Maroc. Cette dernière réalise un chiffre d’affaires en progression de 9,1% atteignant 2,4 milliards de dirhams. 
Axa Assurance Maroc tire sa performance essentiellement de la bonne tenue de l’activité Non Vie , en progression à deux chiffres (17,4%) à 1,8 milliard de dirhams, compensant la baisse constatée dans le segment Vie.
A noter, estiment les analystes, une baisse de primes émises chez la Marocaine Vie. De manière générale, le secteur des assurances connaît «un développement satisfaisant porté par le déploiement des stratégies des différents opérateurs ».
S’il fallait attribuer une palme d’or, elle reviendra sûrement à Wafa Assurance, créditée par les analystes, d’un bon comportement : «en dépit d’une concurrence de plus en plus exacerbée, Wafa Assurance monte au créneau en 2006 tirant profit de l’optimisation des synergies avec sa maison-mère ». Aussi, l’année 2007 sera sans doute celle de la consolidation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *