Assurances et réassurances : Un chiffre d’affaires de plus de 43 milliards DH en 2018

Assurances et réassurances : Un chiffre  d’affaires de plus de 43 milliards DH en 2018

Belle dynamique du marché des assurances en 2018. Une croissance de 6% a été atteinte durant ledit exercice. Ceci se traduit par un chiffre d’affaires de 43,1 milliards de dirhams contre 40,7 milliards de dirhams générés en 2017.

Cette performance a été soulignée dans une récente publication de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale. L’ACAPS, qui vient de mettre en ligne la situation du secteur des assurances et de la réassurance 2018, attribue cette croissance aux affaires directes représentant 95,5% du total. Elles se sont établies à 41,2 milliards de dirhams contre 38,7 milliards de dirhams une année auparavant, soit une progression de 6,2%.

«Cette progression résulte d’une progression de 7,1% de l’assurance-vie, à 18,2 milliards DH, et de 5,6% des affaires générées par l’activité non-vie, à 23 milliards DH, représentant 55,8% du total des affaires directes», relève-t-on de la publication de l’ACAPS. Par branche d’activité, il ressort que la branche vie et capitalisation accapare 44,2% du total des affaires directes au moment où l’assurance automobile en détient 27,1%.

«Dans les émissions directes de la branche vie, l’épargne occupe la plus grande part (80,4%), suivie de l’assurance décès (15,6%). Concernant la branche non-vie, elle demeure dominée par l’assurance Responsabilité civile automobile avec une part de 40,9% du total de cette branche», commente l’ACAPS.

Parmi les tendances relevées durant l’exercice 2018, la hausse des primes émises cédées en réassurance. Elles ont en effet progressé de 6,3% atteignant ainsi les 2,7 milliards de dirhams contre 2,54 milliards en 2017. Ces primes représentent 6,5% de l’ensemble des émissions. S’agissant des cessions des opérations d’assurance non-vie, elles se sont élevées à 2,52 milliards de dirhams couvrant ainsi 93,4% de l’ensemble des cessions.

Il est à préciser que les primes émises cédées au titre des opérations vie et capitalisation ont atteint sur ledit exercice les 179,2 millions de dirhams. La situation du marché des assurances et réassurances fait ressortir une légère progression des primes acceptées en réassurance. Le volume s’est apprécié de 0,7% pour se situer à 1,93 milliard de dirhams. «Cette modeste progression provient de l’augmentation des acceptations des opérations de l’assurance non-vie chez les réassureurs exclusifs qui détiennent une part de 89%», commente l’ACAPS dans ce sens.

L’exercice 2018 a par ailleurs été marqué par la rétrocession de 40,3% des primes acceptées en réassurance. Ceci a porté sur un montant de 778,7 millions de dirhams généré en quasi-totalité par la branche non-vie. Ces rétrocessions représentent 40,3% des primes acceptées au moment où elles couvraient une part de 33,1% en 2017.

L’analyse des charges fait ressortir une augmentation de 12,3% des prestations et frais. Elles ont atteint les 37,50 milliards DH dont 35,43 milliards de dirhams à la charge des entreprises d’assurance et de réassurance. Rappelons que les prestations et frais représentent 87,1% des émissions totales. Les prestations et frais payés du secteur ont totalisé en 2018 un montant de 26,95 milliards de dirhams contre 26,14 milliards de dirhams une année auparavant. «L’ensemble des prestations et frais payés au titre des assurances vie et capitalisation a atteint cette année 11,30 milliards de dirhams contre 11,08 milliards de dirhams, soit une évolution de 2%. Concernant les opérations non-vie, les prestations et frais payés ont augmenté de 3.9% passant de 15,06 milliards de dirhams à 15,65 milliards de dirhams», relève-t-on de la publication de l’ACAPS. A noter que les charges techniques d’exploitation du secteur ont progressé pour leur part de 9,6% atteignant les 8,84 milliards de dirhams contre 8,06 milliards de dirhams une année plus tôt. Les placements affectés aux opérations d’assurances et réassurances se sont consolidés de 5,7%. Ils s’évaluent à 163,84 milliards de dirhams en 2018. Les placements libres ont ainsi augmenté de 13,6% au moment où les produits financiers ont reculé de 4%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *