Assurances : Retraite : Axa lance son baromètre au Maroc

Assurances : Retraite : Axa lance son baromètre au Maroc

Comment les Marocains préparent-ils leur retraite ? S’attend-on dans les années à venir à une réforme des retraites ? Quel est l’âge idéal pour la retraite? Se sent-on en bonne santé ? Est-on heureux? Ce sont-là des questions qu’un cabinet privé est en train de poser à un échantillon de 15.000 marocains pour le compte du groupe AXA. L’objectif est d’établir le premier baromètre de la retraite au Maroc. «Cela va nous permettre d’avoir finalement une sorte d’image sur la retraite au Maroc. On saura plus donc sur les attentes, les évolutions et les orientations. Cela va nous aider aussi à proposer des produits pour satisfaire chaque catégorie de clients», a expliqué Daniel Antunès, président-directeur général d’AXA Assurance Maroc, lors d’une conférence de presse tenue mardi dernier à Casablanca. 
En effet, la mise en place de ce baromètre vise trois objectifs. Il s’agit de comprendre les attitudes du public à l’égard de la retraite en confrontant les idées reçues à la réalité pour proposer une vision internationale. Il est question d’étudier aussi bien des faits que les attentes, attitudes et façons d’appréhender cette phase importante de la vie (loisirs, relations, santé, etc.). Le troisième objectif concerne les attentes et perceptions des actifs vis-à-vis de la retraite et les expériences et actions des retraités, puis comparer les résultats des différents pays du périmètre de l’étude. Le baromètre AXA de la retraire sera connu au mois de janvier prochain. Cette quatrième édition est marquée par l’élargissement de l’enquête à 27 pays au lieu de 16 jusqu’à présent, soit 60% de la population mondiale couverte. Dans ce panel, le Maroc est le premier pays arabe et africain à entrer dans le périmètre de l’enquête. «Le fait majeur de l’édition 2008 du baromètre est l’élargissement de son domaine de recherche à des questions d’ordre général pour apprécier leur impact sur la vie des retraités. Les thèmes abordés sont le changement climatique et son impact retraités/actifs, les nuances hommes/femmes dans la préparation de la retraite et les attentes des retraités en matière d’éducation financière», tient à préciser Jacques Monheim, directeur des études publiques internationales de ce groupe. Enfin, l’édition 2008 du baromètre AXA de la retraite permettra d’analyser, avec quatre années de recul, l’évolution des comportements et des tendances dans les pays qui ont participé à la première vague de l’enquête, selon la même source. Les résultats de l’actuel baromètre, ne comprenant pas le Maroc, révèlent que les  actifs prévoyants s’organisent de 28 à 37 ans et que le montant épargné mensuellement représenté entre 13 et 64 % du revenu actuel des retraites. L’une des révélations majeurs de ce baromètre concerne le statut des personnes retraitées. Ainsi, c’est en France et dans les pays anglo-saxons où l’on vit le mieux son statut de retraité.  Par contre, un tiers à un quart des retraités chinois, japonais, espagnols et italiens vivent mal leur nouveau statut social. Qu’en est-il pour le Maroc ? La réponse est prévue dans moins de trois mois.

Réchauffement climatique : Assurez-vous

Le réchauffement climatique est une aubaine pour les compagnies d’assurances. Tsunamis, inondations, sécheresses, ouragans, cyclones…les crises de colère de dame Nature c’est du pain béni pour ces sociétés. Pour réaliser son baromètre, AXA pose désormais des questions relatives au changement climatique et son impact sur les retraités et actifs. «Cela devra booster le marché des assurances dans le monde. Les ménages seront de plus en plus intéressés par assurer leurs biens immobiliers pour les protéger contre les catastrophes naturelles», souligne Daniel Antunès, président-directeur général d’AXA Assurance Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *