Atlanta : Un géant de l’assurance entre en Bourse

L’entrée en Bourse de la compagnie d’assurance et de réassurance Atlanta au premier compartiment de la Bourse de Casablanca ne se fera sûrement pas par la petite porte. Les groupes Holmarcom et CDG ont tracé des objectifs stratégiques à cette opération. Il s’agit, notamment, d’amplifier la notoriété de la compagnie auprès des institutionnels, de la communauté financière et du marché en général. De plus, il est question «d’agrandir la valeur marchande de l’entreprise, renforcer sa politique de transparence et de performance, institutionnaliser davantage le tour de table et pérenniser l’avenir de l’entreprise, accéder directement aux sources de financement des marchés financiers, et motiver et fidéliser ses collaborateurs et ses intermédiaires d’assurance en les associant au capital de la société», souligne-t-on sur la note d’introduction de la compagnie.
Par ailleurs, les données financières de cette opération dont les contours ont été présentés lors d’un point de presse tenu lundi 24 septembre par le président du groupe Holmarcom, Mohamed Hassan Bensalah, ne font qu’appuyer les objectifs voulus à ladite introduction. A ce titre, cette opération qui se fera par cession de 17% du capital d’Atlanta s’est vu évaluée pour un montant global oscillant entre 1,056 et 1,206 milliard de dirhams, et ce, sur la base d’une fourchette de prix située entre 1.050 et 1.200 dirhams par action et d’un nombre d’actions égal à 1.005.720. La période de souscription s’étalera du 1er au 4 octobre prochain. Néanmoins, une clôture anticipée est envisageable; dès la fin du deuxième jour de la période de souscription si l’importance de la demande risque d’aboutir à une allocation très faible pour une partie des souscripteurs. Les catégories d’actions A et B ayant été supprimées par décision de l’assemblée générale extraordinaire et des assemblées spéciales des actionnaires, les actions Atlanta sont toutes classées dans une même catégorie. A savoir que ces actions sont nominatives, entièrement dématérialisées et inscrites en compte auprès de Maroclear, avec une date de jouissance du 1er janvier 2007.
En terme de droits rattachés, la note d’information du groupe Holmarcom souligne que «toutes les actions bénéficient des mêmes droits tant dans la répartition des bénéfices que dans la répartition du boni de liquidation». Notons que les OPCVM, obligataires soit –elles ou monétaires, sont exclues de cette offre. Elle est dédiée à cinq types d’ordre. Le premier type est réservé aux salariés d’Atlanta et de Sanad. Sur ce volet, aucun plafond n’a été posé au montant individuel de souscription.
Les intermédiaires (agents et courtiers) opérant avec Atlanta et Sanad et qui sont en situation régulière avec les deux sociétés, eux, se sont vus réservé le deuxième type d’ordre. Dans ce sillage, le montant individuel de souscription est plafonné à un multiple de chiffre d’affaires réalisé par l’intermédiaire avec Atlanta et /ou Sanad fixé à 5 fois pour les agents et à 1 fois pour les courtiers. Troisième type d’ordre. Il est dédié aux personnes physiques, en général, qui expriment des ordres inférieurs ou égaux à un million de dirhams, mais aussi, aux personnes morales n’appartenant pas à la catégorie d’investisseurs habilités à souscrire au type d’ordre V, de droit marocain ou étranger exprimant des ordres inférieurs ou égaux à un million de dirhams. Au quatrième type, il s’agit des personnes physiques résidentes ou non résidentes de nationalité marocaine ou étrangère exprimant des ordres strictement supérieurs à un million, et inférieurs ou égaux à vingt millions (20 000 000,00) de dirhams ; ainsi qu’aux personnes morales n’appartenant pas à la catégorie d’investisseurs habilités à souscrire au type d’ordre V, de droit marocain ou étranger exprimant des ordres strictement supérieurs à un million de dirhams et inférieurs ou égaux à vingt millions de dirhams. S’agissant du cinquième type d’ordre, dédié aux grands institutionnels, il est reservé à certaines personnes morales marocaines exprimant des ordres inférieurs ou égaux à 100 572 actions (certains investisseurs et certaines sociétés anonymes et les banques). Ce type d’ordre est dédié, également, à certaines personnes morales étrangères exprimant des ordres inférieurs ou égaux à 100 572 actions: (les institutionnels de l’investissement agréés, ainsi que les Hedge Funds et les sociétés de capitaux, de droit étranger, dont l’objet social prévoit comme activité régulière l’investissement en valeurs mobilières).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *