Atlas Cop : Beni Mellal examine les enjeux climatiques

Atlas Cop : Beni Mellal examine les enjeux climatiques

Le Forum international sur les changements climatiques «Atlas COP» a pris fin mercredi à Beni Mellal.

Cette rencontre de deux jours a mis l’accent sur la lutte contre les impacts négatifs des changements climatiques en tant que pilier pour le développement socio-économique durable et intégré. Organisé par l’université Sultan Moulay Slimane, le Forum a été une occasion pour étudier les différents aspects de la thématique des changements climatiques et sensibiliser à son importance. Les participants ont ainsi échangé les visions et les compétences afin d’émettre des propositions de lutte contre les menaces climatiques.  Selon Bouchaib Mernari, président de l’Université Sultan Moulay Slimane, le forum offre une opportunité pour consolider l’orientation de l’université et sa contribution dans la lutte contre le changement climatique par le biais des recherches et études réalisées en la matière par ses chercheurs et ses cadres scientifiques. Pour Ahmed El Husseini,  président de la commission du budget, des affaires financières et de la programmation au Conseil de la région, cette rencontre est une occasion de s’attarder sur les différentes problématiques posées dans ce domaine et de penser sérieusement à des conditions plus réalistes afin de mettre fin à ce fléau.

Ces solutions consistent en la mise en place d’une stratégie écologique régionale. L’Atlas COP représente, selon lui, un pas vers la consécration de cette stratégie et permettra de tirer des conclusions applicables qui prennent en compte la particularité et la nature de la région de Béni Mellal- Khénifra.

 

Ils plaident pour un «nouveau temps politique»

Abdejalil-LahjomriAbdeljlil Lahjomri,  secrétaire perpétuel de l’Académie du Royaume.

Le traitement de la question des changements climatiques requiert un nouveau temps politique qui connaît la contribution des différentes parties prenantes dans le cadre d’un dialogue fructueux qui discute Des moyens susceptibles de contrecarrer les dangers des nouveaux phénomènes climatiques grandissants. Les changements climatiques constituent un défi majeur pour l’avenir des différentes sociétés planétaires, et impliquent la consolidation des efforts de leurs différents acteurs pour éviter tout risque d’une éventuelle catastrophe naturelle. Le développement que connaît le monde assoit un terrain fertile pour un développement socio-économique et technologique mais devrait prendre compte des différentes problématiques et questions environnementales.

nizar-baraka-finance-vertNizar Baraka,  président du comité scientifique de la COP22.

Nous plaidons pour un nouveau temps politique où le climat est appréhendé de façon participative, où les acteurs étatiques sont mobilisés, où les acteurs non étatiques sont impliqués et où la communauté scientifique est désenclavée.

Ce nouveau temps politique implique également la nécessité pour chacun de nos pays d’appréhender la lutte contre le changement climatique qui ne peut être dissocié des objectifs de développement durable.

Lhafi-2113Abdeladim Lhafi, Commissaire de la COP22.

Au-delà des aspects techniques, l’Homme doit être bien positionné dans son écosystème. 

Nous appelons à une gestion globale et intégrée des éco-systèmes de manière à préserver leur durabilité tout en garantissant les bases nécessaires d’un développement durable et responsable en faveur des générations futures.

Driss-Yazami-CNDHDriss El Yazami, président du pôle société civile à la COP22

L’établissement d’un nouveau socle de droits qui consacre les valeurs humaines s’avère d’une grande importance en vue de garantir un développement durable et harmonieux.

Il est ainsi nécessaire d’examiner les différentes pistes de réflexion possibles, notamment en matière des nouvelles modalités de délibération à appliquer à l’échelle nationale, régionale, et mondiale.

Rendez-Vous

Jeudi 20 octobre

La région du Souss-Massa abrite aujourd’hui une rencontre prè-Cop22 de consultation et de sensibilisation. Cet événement, qui se tient à Agadir, porte autour de la Mobilisation de la société civile pour une meilleure adaptation au changement climatique. Cette rencontre sera marquée par la présentation des conclusions d’une étude relative à l’élaboration du plan territorial de lutte contre le réchauffement climatique dans ses deux volets, en l’occurrence l’atténuation et l’adaptation, préparée par les bureaux «Azad Environnement» et «Capion Consulting».

Casablanca 5 novembre 

L’International Development Finance Club (IDFC) organisera une nouvelle édition de son Forum Finance Climat sur le thème «The Factory of Climate Solutions». Après sa première édition tenue en mars 2015 à Paris, le Forum Finance Climat rassemblera et élargira la coalition des hauts représentants des institutions financières publiques et privées de pays aussi bien développés qu’en voie de développement, ainsi que d’autres parties prenantes déployant de nouveaux efforts et poursuivant de nouvelles initiatives dans le domaine du financement climatique. Cet évènement, qui sera accueilli par la Caisse de dépôt et de gestion (via CDG Capital) examinera en détail les processus, les instruments, les approches, les méthodologies et les structures institutionnelles rendant possible la conception, le financement et la mise en œuvre d’une action climatiquement plus ingénieuse dans les pays en voie de développement.

Marrakech du 2 au 10 novembre

La ville ocre s’apprête à abriter à quelques heures de la COP22 la 1ère édition du Forum Fellah. Initié par l’association «Fellah, Esprit de la terre», le Forum présentera au grand public et aux professionnels un riche programme relatif à l’alimentation, la santé et la spiritualité. Le menu scientifique sera  résolument tourné vers le milieu aride et les terres africaines. Des  spécialistes apporteront leur expertise sur des thèmes variés comme la végétalisation du désert, l’apiculture, la géométrie sacrée ou encore les plantes médicinales.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *