Atlas Hotel se renforce à Agadir

Atlas Hotel se renforce à Agadir

C’est mardi 27 septembre à la wilaya d’Agadir et en présence du wali, Rachid Filali, et du P-dg de la RAM, Mohamed Berrada, qu’a eu lieu la cérémonie de signature relative à l’acquisition du Palm Beach Hotel. La filiale de la RAM avait remporté l’appel à manifestation pour la reprise de ce projet, bien situé, pieds dans l’eau sur la plage d’Agadir.
Cette ancienne carcasse aux gros œuvres non achevés  va supporter un club de vacances 4 étoiles de 320 chambres avec un SPA sur 1 500 mètres carrés, des restaurants, des bars, des boutiques, un night club et un centre de conférence.
L’ouverture de l’établissement est prévue avant l’été 2007, avec un effectif de 280 employés. La durée de travail est programmée sur une période de 16 mois et nécessitera un budget de 160 millions de dirhams avec un démarrage du chantier prévu à la fin de cette année.
Une fois les travaux achevés, la filiale de la RAM disposera, avec l’Amadil Beach, d’une capacité de 1 450 lits, taille critique pour consolider et développer le portefeuille clientèle d’Atlas Hotel.
Cet objectif de développement répond également, déclare-t-on côté RAM, aux vœux de l’Etat de mettre en place dans ces domaines, des «champions nationaux », à capitaux marocains, afin d’accompagner l’investissement et les opérateurs internationaux qui s’intéressent au secteur touristique. D’où la démarche d’Atlas Hospitality Morocco. Sous la houlette de Kamal Bensouda, la filiale de la RAM semble avoir opté pour une même logique : celle de restructurer des unités délaissées, de les remettre sur le marché dans la rentabilité, avec à la clef, des créations d’emplois pour les jeunes issus des formations hôtelières du pays .
Après le rachat des hôtels, propriété de l’ONMT, Atlas Hospitality a lancé leur restructuration. Rappelons que Atlas Orient Oujda a été inauguré en juillet dernier et enregistre des performances remarquables pour ses deux premiers mois d’exploitation alors que celui de Chefchaouen va démarrer sa mise à niveau fin octobre , une durée de travaux de 3 mois est prévue avec une ouverture officielle en février prochain Les hôtels de Khénifra et Taliouine  seront pris en charge selon le même processus .
D’autre part, le projet Riad Amegdoul Essaouira , pour sa part , a pris forme avec la signature du contrat de cession du terrain , entre la municipalité de la ville et le Groupe pour réaliser un hôtel 5 étoiles de 130 chambres , un spa , une piscine couverte exotique et un ensemble touristique résidentiel haut de gamme destiné aux longs séjours internationaux.
Dans le cadre de son programme de développement, la filiale de la RAM prépare l’ouverture de sa nouvelle unité située à l’aéroport de Nouasseur. Cet  hôtel  d’une capacité de 200 chambres ouvre ses portes au public en juillet 2006 avec à la clef la création de 140 emplois. Tout au Nord, le groupe a finalisé durant le mois de septembre dernier de nouveaux investissements sur Tanger .
Il s’agit de la reprise de l’hôtel Rif offrant 140 chambres face à la magnifique baie , cette unité qui fera l’objet d’une remise à niveau complète sera opérationnelle dès la fin du mois de février 2006 .
Le ,a également acquis le Palais Tazi de Tanger.
Construit en 1940 sur une pinède de 3,5 hectares , ce lieu historique ouvert vers le golf de 18 trous va recevoir un hôtel de luxe  composé de 50 suites et 30 chambres Premium , complété d’un spa oriental de 800 m2, l’ensemble installé sur la colline Marshan , grand lieu résidentiel de la cité du détroit.
Cette unité nécessitera une durée de travaux de 20 mois et une enveloppe budgétaire de 60 millions DH . Les deux unités de la chaîne  vont permettre la création de 180 emplois sur Tanger . A  Marrakech où le groupe est solidement implanté, l’hôtel Médina & Spa ouvre un night Club de nouvelle génération avec une capacité de 700 places. Atlas Asni , pour sa part , va mettre sur le marché une Brasserie/ Lounge ouverte  sur l’avenue Mohammed VI  et achève  via une extension l’ouverture d’une agence RAM et de nouvelles suites avec vue sur les cimes de l’Atlas. Ce  rythme cadencé va entraîner une ouverture d’hôtel tous les 5 mois, sur trois années où Atlas Hospitality verra sa capacité progresser fortement.
Aujourd’hui, les prévisions internes du groupe Royal Air Maroc visent à positionner la chaîne hôtelière à court terme comme un leader sur le marché local avec, dans les deux années à venir, plus de 800 emplois directs. Dans cette optique, une augmentation du capital de l’entreprise est en cours, faisant passer celui-ci de 110 millions à 220 millions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *