Atlas voyage, agence multiservices

Atlas voyage, agence multiservices

Elle fait parler d’elle surtout l’été. Le reste de l’année, le travail continue, mais plus discrètement. Depuis sa création, cette société, qui évolue pourtant dans un secteur avec des hauts et des bas, maintient le cap de la croissance, étant présente sur les marchés internationaux et principalement les marchés européens, ne cessent de s’accroître. Créée en 1964 par feu Mohammed Aziz Chérif Alami et gérée depuis 1982 par Othmane Cherif Alami, la société a fait un long chemin depuis. L’année 1982 est d’ailleurs une date phare chez cette agence. Elle y a vu la réalisation de la première grande opération d’incentive pour le compte de Ford France à Marrakech (1400 personnes). S’en sont suivies d’autres dates marquantes, notamment 1984, année durant laquelle l’agence a organisé le 1er congrès d’IBM France (3200 personnes) et 1989, date du congrès mondial de la fertilité stérilité à Marrakech (4000 personnes), tous deux à Marrakech. Des réussites qui ont valu à cette société une position de leader sur le marché national. Actuellement, Atlas Voyages gère 2000 à 3000 clients par semaine sur l’ensemble des destinations Maroc. L’agence s’occupe également des voyages au départ de notre pays. Incentive, voyages d’affaires, golf, séminaires & congrès … En quelques années, Atlas Voyages a réussi à concentrer une spécialisation dans différends services. Ce qui a fait d’elle une agence multiservices de référence, présente dans 8 villes marocaines, notamment Agadir, Casablanca, Fès, Marrakech, Rabat et Ouarzazate notamment. L’agence projette également de s’implanter à Tanger. A l’international, la société dispose de représentation , essentiellement à Paris, Büdingen, Londres et Milan. A cela, s’ajoute ABF Congrès International, filiale d’Atlas Voyage, créée en 1992 , spécialisée en séminaires et congrès. L’activité touristique relèvant plus d’un jeu de hasard, où les résultats d’un exercice donné sont l’objet de plusieurs aléas, que d’une science exacte, l’agence tente de s’y adapter en fonction de ces changements. Pour cette année, et étant donné les multiples sources de crise au niveau du tourisme (guerre en Irak, attentats du 16 mai…), Atlas Voyages a tablé sur une bonne gestion des dépenses. « Nous savons par expérience que c’est un secteur cyclique. Nous avons réagi par une réduction des coûts non stratégiques et par une augmentation des coûts de promotion et de communication », a déclaré Othmane Cherif Alami sur les ondes de Médi1 lors de la dernière émission de « Les Rendez-vous de l’économie ». Le recrutement des ressources humaines n’a pas été en reste. Malgré une conjoncture peu favorable à l’investissement, l’agence est passée de 180 à 192 employés pour préparer la relance, prévue dès octobre prochain. Afin d’accompagner la hausse attendue en arrivée touristique comme c’est promis par les responsables du tourisme national à l’horizon 2010, l’entreprise mène une stratégie de développement 2003-2007. Une stratégie qui vise à mobiliser davantage de ressources humaines « nouvelle génération » et à préparer l’ouverture du capital. Une façon d’accompagner la croissance d’Atlas Voyages à travers des fonds d’investissement et le capital-risque.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *