Attijariwafa : 482 entreprises financées

Une banque de l’entreprise par excellence. Attijariwafa bank en est devenue un modèle grâce à ses bons scores réalisés en 2006. En chiffres, 482 nouvelles PME ont bénéficié d’un financement. Les encours PME-PMI représentent, à eux seuls, 18,5 milliards de dirhams, jusqu’à fin décembre de l’année dernière. Cela traduit, pour ce groupe, une croissance de pas moins de 18,2%.  Attijariwafa bank a réussi à conquérir de nouveaux clients et à confirmer, de même, son engagement d’assurer un accompagnement significatif du développement de la PME-PMI. C’est toute une stratégie ciblée qui porte, à présent, ses fruits. Ce groupe bancaire y fixe comme priorité la mise en place d’une offre de produit et service adaptée. Il s’agit d’un Pack nouveau départ, du confirming et du financement spécifique des marchés publics. Dans sa stratégie, le groupe mise, également, sur la promotion des produits des filiales factoring et crédit bail. Autre priorité : promouvoir les échanges par l’animation de séminaires et de manifestations sectorielles surtout dans le domaine du BTP et du textile.
Toutes ses composantes construisent un plan où l’amélioration de la qualité du service reste le noyau de la performance. Attijariwafa bank a procédé, ainsi, à la réorganisation et au renforcement de la filière commerciale de son réseau. Et, dans le cadre de la même démarche, ce groupe a certifié l’ensemble de ses centres d’affaires par AFAQ-AFNOR et créé toute une entité chargée du contrôle interne dédiée uniquement à la banque de l’entreprise.
Dispositif qualité, toujours. Attijariwafa bank est parvenue à améliorer ses indicateurs de gestion du risque opérationnel. Les ressources humaines, c’est de cela aussi dont dépend la performance. Une logique pour le groupe bancaire qui a réalisé onze séminaires ayant bénéficié à 380 collaborateurs pour un total de 1.350 jours-hommes de formation. Ce groupe bancaire a bâti, donc, un pont solide avec ses clients en intégrant aux principes de son plan d’action la proximité alliée à l’innovation. Le bilan de l’année écoulée fait ressortir que les dépôts de la clientèle ont atteint 120,9 milliards de dirhams, soit une croissance de 23,7%. Raisons sous-jacentes : augmentation de 29,5% des ressources rémunérées et de 19,7% des ressources non rémunérées. La banque se taille une part de marché à 27,5%, soit un gain de 0,95 point confortant sa position de leader dans la collecte des dépôts. Une forte dynamique commerciale dans laquelle les créances en souffrance ont, pour leur part, enregistré une baisse importante estimée à  4,6 milliards de dirhams soit 11,3% de moins par rapport à l’activité de l’an 2005. Le taux du contentieux a été ramené, en 2006, à 5,7%. Les dotations clientèle nettes des reprises ont, elles, d’après le bilan d’Attijariwafa bank, atteint 152 millions de dirhams. Un chiffre qui représente une diminution de 176 millions de dirhams par rapport à l’an précédent. Déduction: la banque réalise un taux de couverture de 83,1% en amélioration de 5,7 points. Le coût du risque ne se situe, quant à lui, qu’à 0,2%, soit en baisse de 0,3 point.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *