Attijariwafa bank : Des ambitions à l’international

Attijariwafa bank : Des ambitions à l’international

La présentation des résultats d’Attijariwafa bank, mercredi 3 octobre, à Casablanca, a été la première sortie médiatique de Mohamed El Kettani, depuis sa nomination à la tête de cette banque.
Aux commandes d’Attijariwafa bank depuis une semaine, M. El Kettani a été entouré par quatre hauts responsables pour annoncer les résultats financiers enregistrés par la banque au cours des six premiers mois de cet exercice. Les chiffres montrent une forte progression portée par des fondamentaux solides. Ces résultats confortent aussi la banque pour réaliser ses ambitions sur le plan international. «C’est clair, nous allons poursuivre notre développement à l’international. Au niveau de la région du Maghreb, nous étudierons toutes les opportunités pour renforcer nos activités. C’est d’ailleurs le cas en Libye où nous allons bientôt lancer nos activités», a annoncé le nouveau président-directeur général d’Attijariwafa Bank.
Après le Sénégal, Afrique de l’Ouest est la prochaine étape africaine d’Attijariwafa bank. «En Afrique de l’Ouest, nous sommes en train de finaliser une fusion pour disposer d’une plate-forme de développement en Afrique. Nous sommes également en train d’examiner des opportunités dans la région pour des prises de participation et/ou des accords de partenariat», a-t-il ajouté.
Les mêmes ambitions de croissances sont cultivées sur le plan national.
Ainsi, Attijariwafa bank veut impulser une croissance intensive des métiers du groupe en développant des synergies. Il est aussi question de renforcer la politique de proximité à travers l’extension du réseau. «Dans le cadre de la mise en œuvre du plan Izdihar 2010, nous comptons développer une expertise et des canaux pour accompagner les très petites entreprises», a tenu à préciser M. El Kettani.
Pour ses résultats semestriels, le management de la banque a mis en exergue un résultat net part groupe de 1,39 milliard de dirhams, soit une progression de 16,2 % par rapport au premier semestre de l’année précédente. Sur la même tendance haussière, les fonds propres se sont améliorés de 22 % pour s’établir à 16 milliards de dirhams. Idem pour les dépôts clientèle qui ont progressé de 20,3 % avec 124,9 milliards de dirhams, tandis que les créances sur la clientèle ont connu un bond de 24 % pour atteindre 90,3 milliards de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *