Attijariwafa bank dope sa stratégie de développement

Attijariwafa bank dope sa stratégie de développement

Attijariwafa bank se donne les moyens de ses ambitions. En effet, la banque marocaine poursuit la mise en place de sa stratégie de développement à l’international, à travers le renforcement de sa présence au Maghreb et le développement des activités en Afrique centrale et occidentale  et sur le marché domestique en développant la bancarisation, le financement des grands projets du Royaume et le financement du Retail par les crédits acquéreurs et l’équipement des ménages. Aussi, Attijariwafa bank procède à une opération d’augmentation de capital par conversion optionnelle des dividendes dans l’objectif principal de renforcer ses fonds propres réglementaires actuels pour faire face à son développement international et domestique.

Dans ce même cadre, Attijariwafa bank a décidé de procéder, en 2013, à l’émission d’un emprunt obligataire subordonné pour un montant maximal de 1,25 milliard de dirhams, ayant fait l’objet d’une note d’information visée par le CDVM le 3 mai.
À noter que la période d’exercice de l’option de paiement de 50% au plus du dividende net de l’exercice 2012 en actions nouvelles, Attijariwafa bank sera ouverte, auprès de l’organisme centralisateur (Attijariwafa bank) et des teneurs de comptes respectifs des souscripteurs, du 22 mai 2013 au 18 juin 2013 inclus.

À l’expiration du délai prévu pour l’exercice de l’option, le dividende ne pourra plus être payé qu’en numéraire en totalité. Ainsi, dans l’hypothèse où tous les actionnaires lèveraient l’option pour le paiement de 50% au plus du dividende de l’exercice 2012 en actions Attijariwafa bank, cette augmentation de capital portera sur un montant global maximum, prime d’émission comprise, de 905.593.887 dirhams, hors retenues légales. Cette augmentation de capital sera réalisée par l’émission d’un nombre maximal de 3.018.646 actions nouvelles de 10 dirhams de valeur nominale chacune et de 290 dirhams de prime unitaire d’émission, soit un prix d’émission de 300 dirhams l’action. De ce fait, le montant de cette augmentation de capital par conversion de dividendes 2012 peut varier entre zéro et un peu plus de 905 millions de dirhams, hors retenues légales, en fonction de la participation des actionnaires.

Aussi, les fonds collectés par le biais de la présente augmentation de capital par conversion optionnelle des dividendes seront classés parmi les fonds propres de base de la banque, conformément au Plan comptable des établissements de crédit. À ce titre, les souscripteurs souhaitant participer à la présente opération ne pourront effectuer leur souscription qu’auprès de leurs teneurs de compte et les bulletins de souscription seront signés par le souscripteur ou son mandataire et horodatés par l’organisme collecteur des souscriptions. Dans ce sens, l’organisme centralisateur doit s’assurer préalablement à l’acceptation d’une ou des souscriptions, que le souscripteur dispose des droits aux dividendes nets 2012 suffisants lui ouvrant droit à la souscription. Et logiquement, toutes les souscriptions ne respectant pas les conditions susmentionnées seront frappées de nullité et les ordres de souscription sont irrévocables après la clôture de la période d’exercice de l’option de conversion.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *