Attijariwafa bank et la Banque populaire ensemble en Mauritanie

Attijariwafa bank et la Banque populaire ensemble en Mauritanie

Les Groupes Attijariwafa bank et Banque populaire acquièrent 60% du capital de BNP Paribas Mauritanie, filiale du Groupe BNPParibas. C’est ce que rapporte un communiqué conjoint des deux groupes bancaires. Ainsi, un accord relatif à l’acquisition via un holding détenu à 67% par le Groupe Attijariwafa bank et à 33% par le Groupe Banque populaire a été signé, lundi 1er mars, à Casablanca, sous réserve de l’obtention de l’ensemble des autorisations réglementaires requises. Cette opération jugée stratégique par le communiqué permettrait aux Groupes Attijariwafa bank et Banque populaire de conforter leur vocation d’acteurs régionaux de premier plan et de renforcer leur rôle dans le développement économique régional et la coopération Sud-Sud. Pour rappel, la BNP Paribas Mauritanie est une banque créée à Nouakchott en avril 2007 et détenue par le Groupe BNP Paribas à hauteur de 60%, par Proparco (20%) et par DEG (20%). Son total bilan a atteint 58,5 millions d’euros à fin 2009 et ses parts de marché crédits et dépôts s’élèvent respectivement à 4 et 9%.
Ces deux banques marocaines connaissent d’ores et déjà le marché africain. Au deuxième semestre 2009, le Groupe Attijariwafa bank a finalisé l’acquisition de quatre filiales du Groupe Crédit Agricole S.A (Société Ivoirienne de Banque, Crédit du Sénégal, Union Gabonaise de Banque et Crédit du Congo), confortant ainsi sa vocation d’acteur régional de premier plan au Maghreb et en Afrique subsaharienne, et de vecteur du développement économique régional. Le Groupe Attijariwafa bank est également présent dans d’autres pays africains. Pour la Banque populaire, le groupe est déjà détenteur de la Maroco-Guinéenne en Guinée. Cette banque a été créée en 1990 dans le cadre du développement des relations Sud-Sud, notamment la participation à la promotion de l’économie de la République de Guinée, mais également pour soutenir les échanges commerciaux entre le Royaume du Maroc et la République de Guinée. Aussi, le groupe est détenteur de la Banque populaire Maroco-Centrafricaine. Cette banque est née d’un protocole d’accord signé le 13 février 1989 entre le Royaume du Maroc et la République Centrafricaine en vue de renforcer les liens économiques et financiers entre les deux pays. La BCP assure, en sa qualité d’actionnaire de référence, la gestion de la banque par le redéploiement de cadres qualifiés auprès de sa filiale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *