Attijariwafa bank étend ses partenariats en Europe

Attijariwafa bank étend ses partenariats en Europe

Attijariwafa bank et la Banque Tchèque pour l’Export, Ceska Exportni Banka (CEB), se rapprochent. Les deux entités ont procédé mardi 9 juin à Casablanca à la signature d’un accord de coopération stratégique. Un événement intervenu à l’occasion de la visite de travail de Jan Mladek, ministre de l’industrie et du commerce de la République Tchèque, effectuée au Maroc les 8 et 9 juin derniers.

Cet accord a été signé par Mohamed El Kettani, président-directeur général du groupe Attijariwafa bank, et Miroslav Tym, vice-président de (CEB), en présence de M. Mladek, Michaela Fronkova, ambassadeur de la République Tchèque au Maroc, accompagnés d’une forte délégation de hauts responsables du ministère, du parlement et du patronat tchèques. Ainsi, les deux parties s’engagent à développer un partenariat riche et varié dans plusieurs domaines de coopération dont, principalement, le financement et la garantie des opérations d’import et d’export, de project finance et d’investissement (joint-ventures, entreprises mixtes…) entre le Maroc et la République Tchèque et dans les pays de présence et d’intérêt des deux Groupes.

A cette occasion, M. Mladek s’est félicité de la conclusion de l’accord entre Attijariwafa bank et CEB, le premier du genre signé sur le continent. Il a salué les progrès et le potentiel de l’économie marocaine en termes d’échanges commerciaux et d’investissement pour les entreprises tchèques en citant des secteurs porteurs comme les énergies renouvelables, l’automobile, les transports et l’agro-industrie. Il a, en outre, motivé le choix du Maroc et d’Attijariwafa bank en particulier comme porte d’entrée et «hub» vers l’Afrique subsaharienne et les pays arabes.

Aussi, en conclusion, le ministre a émis le souhait de voir les échanges entre les deux pays s’accélérer et ce, par la mise en place d’instruments comme l’accord Attijariwafa bank – CEB et des dispositifs incitatifs. A ce titre, il a cité le mémorandum de coopération économique et industrielle signé la veille entre les deux pays, la future création d’une commission économique mixte, l’ouverture de bureaux commerciaux et l’organisation de forums économiques bilatéraux et la participation aux grandes foires et salons dans les deux pays.

De son côté, M. Tym a, d’abord, tenu à rendre hommage aux deux ambassadeurs de la République Tchèque et du Maroc Mme Fronkova et Souriya Otmani pour leur forte contribution dans la conclusion de l’accord entre Attijariwafa bank et CEB, lequel accord «n’est point l’aboutissement mais le début d’une relation appelée à se développer rapidement».
A son tour, M. El Kettani s’est félicité de la signature de l’accord avec CEB.

Il a ensuite exposé la vision stratégique globale du groupe Attijariwafa bank inspirée de la volonté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI d’ériger la coopération Sud-Sud en véritable levier de codéveloppement afin d’arrimer le continent africain à la locomotive de la croissance durable et inclusive. A cet égard, le président du groupe Attijariwafa bank a fait référence aux 500 accords et conventions signés par le Maroc durant les visites royales au cours des 3 dernières années et à la fierté fortement ressentie du groupe Attijariwafa bank d’accompagner cette dynamique de coopération.

Il a ensuite insisté sur le potentiel de l’Afrique et indiqué chiffres à l’appui les besoins croissants des pays africains lors des 10 prochaines années évalués à 80 milliards de dollars par an (en infrastructures d’énergie, routes, chemins de fer, villes nouvelles et autres), eu égard à une population de plus en plus jeune et urbaine de 2,4 milliards d’âmes à l’horizon 2050.

En conclusion, M. El Kettani a proposé que les équipes respectives des deux institutions s’attellent conjointement à identifier les partenariats potentiels entre PME tchèques, marocaines et subsahariennes et à adopter une approche sectorielle eu égard aux potentialités sectorielles identifiées précédemment. Dès lors, une feuille de route et un plan d’action seront arrêtés en vue de donner vie à des projets concrets.  
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *