Attijariwafa Bank gagne son pari

Attijariwafa Bank gagne son pari

Mohamed El Kettani est satisfait du déroulement de l’opération d’introduction en Bourse de Maroc Telecom. Le directeur général de Attijariwafa bank, au cours d’une rencontre informelle avec la presse, mardi dans l’après midi, a fait le point sur ce qui est désormais la plus importante OPV jamais réalisée au Maroc. Au terme de l’opération, la valeur concentre 30% de la capitalisation boursière de la place. La mobilisation de la petite éparne a battu tous les records, avec plus de 133 000 souscripteurs. En comparaison, la Samir, qui constituait la référence en la matière, n’avait enregistré, lors de son introduction, que 50 000 souscriptions. D’autre part, c’est la première fois que l’on enregistre une cotation simultanée d’une valeur marocaine au niveau local et à l’étranger, en l’occurrence à Paris. Cela avec toutes les exigences de l’AMF, le gendarme du marché français. L’engouement enregistré auprès des grands institutionnels est aussi révélateur de la confiance dont jouit le royaume dans les milieux financiers internationaux. «Le fait que des investisseurs internationaux viennent souscrire en dirhams sur la place de Casablanca est le signal que la perception du risque pays est très faible pour le Maroc». Bref, le succès de l’opération est aussi à apprécier en termes de rating.
Par ce succès, Attijariwafa Bank a joué un rôle déterminant en tant que chef de fil du syndicat de placement. «Nous avons eu la volonté d’ouvrir le syndicat de placement à l’ensemble de la communauté financière, sans restriction», déclare M. Kettani.
Le défi à relever était d’autant plus important que les délais étaient très courts. C’est début août que le mémorandum d’information a débuté. De plus, Attijariwafa Bank venait à peine de parachever sa fusion. Le pilotage de l’opération s’est fait de main de maître avec, notamment, gestion et suivi d’actifs, gestion du syndicat de placement au Maroc et à l’étranger, ventes croisées, etc. Vis-à-vis du syndicat de placement, le rôle d’Attijariwafa Bank allait de la coordination à la centralisation et la gestion des services émetteurs, en plus d’un suivi des actifs sur le plan marketing. Les 470 agences de la banque ont été mobilisées pour aller à la conquête de la clientèle.
L’offre salariale de Maroc Telecom illustre bien le succès de l’opération. Sur les 12 300 salariés que compte l’entreprise, plus de 11 300 ont souscrit.
Au niveau national, le gouvernement a atteint son objectif de mobiliser l’actionnariat populaire. A l’international, le score réalisé auprès des institutionnels est historique. Plus de 570 institutions de renomée internationale ont participé à l’offre Maroc Télécoms. Une affluence qui permet de vendre l’image d’un Maroc stable et sûr. Concernant la coopération avec les deux banques internationales, M. Kettani y voit plutôt un enrichissement mutuelle : «Nous avons traité en égal, en parfaite concertation de bout en bout.
D’ailleurs sur la tranche internationale, Attijariwafa Bank réalise 42,3%». Face à l’avalanche de la demande sur le titre, le mécanisme de Green Shoe devient factice. La valeur qui a connu des débuts prometteurs à la Bourse de Paris (journée du lundi bouclée avec une hausse de 7%) attendait sur Casablanca une véritable ruée.
Ajoutée à l’excellence santé financière de Maroc Telecom, à un taux de rendement de 5,5% et à des bénéfices redistribués en dividendes à hauteur de 50%, l’avenir ne peut être envisagé qu’avec optimisme.
L’innovation, dans cette opération, demeure non seulement dans le marketing innovant (SMS, call-center…), mais aussi dans la forme même de la souscription, l’OPO avec prix minimum et prix maximum permettant une meilleure mobilisation de l’épargne. L’excellence du partenariat réalisé au cours de cette opération entre le privé, le gouvernement et l’émetteur constituera certainement un cas d’école.
Pour Attijariwafa Bank, introduire Maroc Telecom en Bourse a été aussi le meilleur test de fusion qui puisse être. La synergie née de la réorganisation des deux banques en direction unique ainsi que l’expertise acquis en matière de placement des valeurs met Attijari wafa Bank en pôle position pour de futures introductions.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *